L'antidémarreur éthylométrique en cinq questions

Annie Morin
Le Soleil

(Québec) C'est quoi?

 

L'antidémarreur éthylométrique - aussi connu sous les noms d'éthylotest antidémarreur, de dispositif détecteur d'alcool, d'alcoolomètre et d'interlock - est un appareil électronique qui empêche un véhicule de démarrer dès qu'il détecte la présence d'alcool dans l'organisme du conducteur. La mesure est prise à partir d'un échantillon d'haleine, sur le modèle des instruments utilisés par les policiers.

 

 

 

 

»» Comment ça marche?

Chaque fois qu'il veut démarrer son véhicule, le conducteur doit souffler dans l'antidémarreur éthylométrique. S'il y a détection d'alcool, le moteur ne démarre pas. Des tests aléatoires sont aussi requis après le démarrage pour éviter qu'un tiers souffle dans l'appareil à la place du conducteur ou que ce dernier consomme au volant. Si un test n'est pas concluant, le conducteur doit ranger la voiture. S'il ne le fait pas, les clignotants s'allument et le klaxon retentit de façon à attirer l'attention. Il n'y a qu'en cas d'urgence, ou si le moteur cale, qu'il est possible de démarrer sans échantillon d'haleine. Le conducteur ne pourra toutefois pas rouler plus de trois minutes sans souffler de nouveau et il devra motiver l'utilisation du dispositif d'urgence. L'instrument enregistre toutes les données de conduite (heure de départ, taux d'alcoolémie, nombre de tests, temps de parcours, etc.).

»» Pour qui?

Les conducteurs reconnus coupables de conduite avec les facultés affaiblies ont accès à l'antidémarreur éthylométrique, s'ils le désirent, après la fin de la sanction pénale prévue au Code criminel canadien. Après une récidive ou une offense grave (plus de deux fois la limite permise), ils sont forcés d'y avoir recours pour une période allant de deux ans au reste de leur vie. Les buveurs qui ne se font pas confiance peuvent aussi installer volontairement un détecteur dispositif d'alcool pour s'empêcher de conduire en état d'ébriété.

»» Combien de personnes en ont?

En août 2011, il y avait 9712 détenteurs de permis avec antidémarreur éthylométrique. En 2010, ils étaient 9640. Au total, depuis l'introduction de la technologie en 1997, 71 000 personnes en ont fait usage.

»» Combien ça coûte?

Le programme d'antidémarreur éthylométrique fonctionne sur le principe de l'utilisateur-payeur. Tous les frais sont donc assumés par les conducteurs. Il en coûte 160 $ pour l'installation de l'appareil et 100 $ par mois pour l'entretien. Il faut en effet retourner régulièrement chez l'installateur pour qu'il s'assure que le système fonctionne normalement. Un montant supplémentaire de 50 $ est exigé pour la fermeture du dossier et le retrait de la machine. On ajoute les taxes évidemment. Il faut également prévoir quelques centaines de dollars pour les évaluations permettant d'établir les risques de récidive et la participation à la formation Alcofrein.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer