Un aérodrome privé à Neuville sous peu

Johanne Martin, collaboration spéciale
Le Soleil

(Neuville) L'implantation d'un aérodrome privé à Neuville ne serait plus qu'une question de temps. Le temps en fait que la municipalité «maximise les gains pour les citoyens et obtienne la certitude que les impacts négatifs seront réduits au minimum».

Dans les négociations entreprises avec le groupe de promoteurs formé des hommes d'affaires Raymond Carpentier, Jean-Marc Carpentier et Pierre Mercier, le maire Bernard Gaudreau compte, depuis vendredi soir dernier, un atout de plus dans son jeu. Moins de 322 personnes habiles à voter ont signé le registre que la municipalité avait ouvert à la population, permettant ainsi à la municipalité de procéder à l'emprunt des 321 330 $ nécessaires à l'achat des deux lots convoités par les promoteurs afin de faire obstacle à la construction de l'aérodrome.

«Le conseil est très conscient du mouvement d'opposition que suscite le projet chez plusieurs citoyens et s'il n'a pas le pouvoir d'empêcher sa réalisation - l'implantation d'un aérodrome privé est de compétence fédérale -, tant qu'il ne sera pas satisfait [du projet proposé par les promoteurs], il a maintenant la possibilité d'acquérir la terre», a indiqué le maire Gaudreau.

Les pourparlers se poursuivent entre les deux parties, mais les trois hommes d'affaires, qui pourraient choisir un autre endroit à Neuville pour installer la piste, se montrent déterminés à aller de l'avant et souhaitent toujours amorcer les travaux avant l'hiver. «L'objectif que nous visons, c'est que l'aérodrome soit fonctionnel le printemps prochain, mais nous voulons qu'il se fasse dans un esprit de collaboration avec la municipalité et dans le respect de la population», a commenté le porte-parole du groupe de promoteurs, Raymond Carpentier.

À proximité de la terre agricole que les porteurs du projet ont dans leur mire - à l'angle de la route Gravel et de l'autoroute 40 -, certains résidants ont commencé à se mobiliser.

«Des approches et des appels sont faits auprès des citoyens et nous promettons d'être plus en plus visibles. Des moyens de pression sont également en préparation pour contrer l'initiative», a annoncé Daniel Dozois, qui a déjà planté une pancarte «Non à l'aéroport» sur son terrain. La prochaine séance du conseil aura lieu le 7 novembre, séance où le résultat des négociations entre Neuville et les promoteurs pourrait être connu.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer