Loto-Québec ne s'en fait pas avec le Powerball

La cagnotte du Powerball atteindra les 650 millions $US. De... (AP)

Agrandir

La cagnotte du Powerball atteindra les 650 millions $US. De quoi faire rêver! En janvier 2016, le gros lot de cette loterie avait atteint 1,6 milliard $, battant tous les records.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Avec des lots de plusieurs centaines de millions de dollars, la loterie américaine Powerball gagne en popularité. Une situation qui n'inquiète guère Loto-Québec qui assure que cette offre n'a aucun impact sur ses ventes.

Le mercredi 23 août, la cagnotte du Powerball atteindra les 650 millions $US. De quoi faire rêver! Les plus importants lots offerts par Loto-Québec et ses partenaires des autres provinces ont été au 6/49 avec 64 millions $ et au Lotto Max avec 50 millions $ en plus des 55 Maxmillions. Le gros lot de cette loterie a déjà été de 60 millions $.

Lundi, le site TheLotter.com, qui permet l'achat de billet pour le tirage du Powerball, a indiqué que la plupart des participants à l'étranger sont basés au Canada, en Australie et en Europe de l'Ouest. Toutefois, récemment, d'importantes augmentations de trafic ont été enregistrées en provenance d'Amérique Latine, d'Afrique et même de pays russophones.

Le site «a connu une croissance constante l'année dernière, mais nous n'avons pas vendu autant de billets Powerball depuis janvier 2016, quand le gros lot de 1,6 milliard $ a battu tous les records. Les Canadiens sont particulièrement concernés, alors qu'un Canadien [un Montréalais] avait remporté un prix de seconde catégorie [1 million $]. Les chiffres de ventes de cette semaine pour l'Europe et l'Amérique du Sud dépassent même nos prévisions les plus optimistes», avance le porte-parole Austin Weaver, dans un communiqué, précisant que tout le monde peut participer au tirage. «Vous n'avez pas à être citoyen ou résident pour jouer», poursuit-il. 

Le participant doit toutefois récupérer en personne son prix au pays de Donald Trump.

Du côté de Loto-Québec, on souligne que les États-Unis et le Canada représentent chacun un marché bien différent, notamment en terme de nombre d'habitants et d'habitudes. «Le Canada n'aurait pas le volume de ventes potentielles pour se permettre un tel montant», avance le porte-parole Patrice Lavoie. «Aucune autre province au Canada offre des lots de cette ampleur», ajoute-t-il.

La société d'État refuse de s'avancer sur la légitimité de TheLotter.com. Elle invite les Québécois à être prudents s'ils souhaitent faire des achats en ligne. 

«Il faut lire les petits caractères avant d'ouvrir un compte, lesquels comportent notamment des clauses de non-responsabilité. Les clients doivent aussi fournir des informations personnelles, dont un numéro de carte de crédit, pour ouvrir leur compte», prévient-elle. «De plus, les gagnants d'un lot doivent se soumettre aux modalités fiscales et conditions de la Société de loterie de la juridiction où le billet a été acheté.»

Pas de partenariat en vue

Quant à la possibilité de voir un jour un partenariat entre Loto-Québec et une loterie américaine afin d'offrir des lots plus importants, M. Lavoie confie qu'il n'a aucune directive en ce sens pour le moment. 

«Nous ne sommes pas là. On sent un engouement des Québécois et de l'ensemble des Canadiens pour nos produits. Nous avons eu un nombre exceptionnel de gagnants en 2017, avec 77 lots d'un million de dollars et plus. En 2016, nous avions eu 104 lots d'un million et plus. Cela a entraîné un engouement chez les Québécois», affirme le responsable des communications. «On ne voit pas cela comme de la concurrence et on ne voit pas d'impact sur nos ventes», conclut-il.

Pour l'heure, Loto-Québec n'envisage pas d'offrir aux consommateurs la possibilité de participer au tirage du Powerball à partir de ses plateformes Web. 

Le site theLotter.com affirme avoir engendré plus de 90 millions $ de gains depuis 2002.

Un billet de Powerball... (AP) - image 2.0

Agrandir

Un billet de Powerball

AP

Chance (ou risque) de...

Remporter les 650 millions $ du Powerball : 1 sur 292 200 000

Remporter la Loto 6-49 : 1 sur 14 000 000 

Gagner le gros lot en jouant le maximum de pièces aux machines à sous de 1 sur 4096 à 1 sur 33 554 000 (selon l'appareil)

Mourir dans un accident de voiture: 1 sur 84

Mourir frappé par la foudre: 1 sur 56 439

Mourir dans un accident de train: 1 sur 156 169

Mourir durant des feux d'artifice: 1 sur 340 733

Mourir de la maladie dévoreuse de chair: 1 sur 1 million

Mourir attaqué par un requin: 1 sur 3 748 067

Mourir dans un écrasement d'avion (si on prend l'avion): 1 sur 90 000 000

Sources: Loto-Québec, Institut ontarien du jeu problématique, Florida museum of Natural History, Massachusetts Institute of Technology

Doit-on payer de l'impôt?

Un contribuable québécois, qui réside dans la province, est assujetti à l'impôt du Québec «sur tous ses revenus mondiaux», rappelle Revenu Québec. Ce qui n'inclut pas les gains de loterie, «car ils sont exclusivement basés sur le hasard et ne constituent donc pas une source de revenus pour les fins de l'impôt», précise le directeur des relations publiques Stéphane Dion. Toutefois, dans le cas d'un gain aux États-Unis, le gouvernement américain impose une taxe à tous les gagnants qu'ils soient citoyens ou étrangers. Cette ponction correspond à environ 30 pour cent de la somme remportée. Dans le cas du Powerball, ce sont donc environ 195 millions $ US que le gagnant devra verser au Trésor américain.

La Presse Canadienne

Une tentation de plus

À la Maison Jean-Lapointe, on profite de la médiatisation générée par ces gros lots exceptionnels pour rappeler aux joueurs d'être prudents. «Ce sont des éléments qui donnent envie de jouer, qui font rêver. Les joueurs pathologiques sont de grands rêveurs», souligne l'intervenant et spécialiste de la dépendance au jeu Louis-Philippe Bertrand. Il ajoute que les grosses cagnottes augmentent la visibilité du jeu, mais n'augmentent pas nécessairement la prévalence. «C'est un jeu de hasard comme les autres. Prudence, observez vos comportements de jeu et pour ceux qui ont développé une problématique de dépendance, c'est possible de s'en sortir», résume-t-il. La Presse canadienne




À lire aussi

  • Gagnante de 758,7 M$US, elle quitte son boulot

    Monde

    Gagnante de 758,7 M$US, elle quitte son boulot

    758,7 millions de dollars (plus de 950,6 millions $CAN) : c'est ce qu'a gagné une mère de famille de 53 ans, qui a quitté sur-le-champ son emploi... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer