200 tatoueurs à Lévis pour Ink'n'Road

La deuxième présentation du festival Ink'n'Road aura lieu... (fournie par le Festival Ink'n'Road)

Agrandir

La deuxième présentation du festival Ink'n'Road aura lieu du 11 au 13 août au Centre de congrès de Lévis.

fournie par le Festival Ink'n'Road

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Centre de congrès de Lévis sera plongé au coeur de la culture populaire des années 50 et des tatouages avec la deuxième présentation du festival Ink'n'Road, du 11 au 13 août.

Environ 200 tatoueurs du Québec et de l'international sont attendus pour faire la démonstration de leur art à l'intérieur du centre, pendant que sur le vaste terrain extérieur, les festivaliers pourront admirer plusieurs voitures et motocyclettes modifiées et repeintes. Des bars, six camions de cuisine de rue, des jeux pour les enfants, et une démonstration de motocross compléteront le tableau.

«On voulait réunir à un même endroit toutes les passions qu'on a. On est des tatoueurs, des amateurs de chars et on aime les pin-up [femmes fatales des années 50]», résume Dave Z. James, le producteur de l'événement. 

«L'année passée, c'était un test. Il y a eu de la pluie, mais on a quand même eu 6000 personnes. Alors cette année, on a décidé de faire ça en grand et on pense pouvoir attirer 15 000 personnes», explique M. James, un Français d'origine qui vit dans la grande région de Québec depuis 14 ans.

Visant une clientèle familiale et variée, l'événement propose des spectacles sur une grande scène extérieure près du boulevard Alphonse-Desjardins. Les têtes d'affiche sont Rick Hughes et Shawn Barker, ce dernier proposant son spectacle-hommage à Johnny Cash, qui a rempli le Capitole de Québec pendant plusieurs étés consécutifs. 

«On est des artistes»

Propriétaire des studios de tatouage Encre Sacrée Tattoo Klub de Lévis, de Saint-Georges-de-Beauce et de Gatineau, M. James dit avoir parcouru les congrès et les expositions de tatouages à travers le monde depuis 20 ans. «C'est mon tour maintenant de monter un événement unique au Québec», explique-t-il. 

Environ 30 % des tatoueurs présents à Lévis proviennent de l'international et donneront des ateliers ou des conférences sur différentes tendances et techniques, comme le tatouage d'inspiration traditionnelle japonaise, le tatouage maori, la lettrine, etc. M. James évalue que les Québécois sont plus friands de tatouages que l'ensemble des Nord-Américains, mais les tatoueurs restent en général dans l'ombre et sont peu connus. 

«Je milite depuis des années pour que le tatouage devienne un art à part entière. En tant que tatoueurs, on est des artistes, mais malheureusement, on est considérés comme des prestataires de service», déplore M. James. 

Le festival Ink'n'Road mettra en vedette cette année le tatoueur Richie Bulldog, parrain de l'événement. Dave Z. James est aussi le producteur de Montréal Ink, un congrès de tatouage qui s'est tenu au théâtre Saint-James en juillet et qui a réuni une centaine d'artistes.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer