Un circuit patrimonial pour les immigrants

Robinson Ngametche, arrivé à Québec il y a... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Robinson Ngametche, arrivé à Québec il y a sept ans, a décidé de concevoir un parcours pour faire découvrir la Vieille Capitale aux nouveaux arrivants.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Installé à Québec depuis sept ans, Robinson Ngametche adore la richesse patrimoniale de sa ville d'adoption. À telle enseigne qu'il a décidé, fort de ses études dans le domaine, de monter un projet visant à la faire découvrir aux nouveaux immigrants et ainsi favoriser leur intégration.

«Québec a été bâtie par des gens venus d'ailleurs. Alors je dis aux immigrants de ne pas se replier sur eux-mêmes, de ne pas rester dans leur coin, qu'eux aussi peuvent apporter leur pierre à l'édification de la ville, explique au Soleil le jeune Camerounais, détenteur d'une maîtrise en ethnologie et patrimoine de l'Université Laval.

Cet été, quatre visites du projet pilote Découvrir ma cité ont eu lieu dans le Vieux-Québec. Robinson se promène pendant plus de trois heures avec une vingtaine de personnes, de l'Assemblée nationale jusqu'à Place Royale. Un arrêt a également lieu au Musée de la civilisation afin de permettre aux nouveaux arrivants de visiter l'exposition permanente Le temps des Québécois.

À chaque étape, le jeune guide sensibilise les groupes à l'histoire des communautés culturelles à Québec. «Les immigrants doivent s'approprier ce patrimoine. Ils ont un rôle à jouer pour le transmettre. C'est maintenant le leur. Ils ont un devoir et une responsabilité.»

Un label

C'est lorsqu'il étudiait en gestion du patrimoine culturel, au musée d'Aquitaine de Bordeaux, que Robinson a été mis sur la piste de Québec. «Je voulais pousser plus loin mes études et quelqu'un m'a dit de regarder ce qui se faisait au Canada et principalement au Québec.»

La Ville de Québec a tout de suite attiré son attention. Il s'est inscrit pour un stage à l'Institut du patrimoine culturel de l'Université Laval. La maîtrise a suivi en 2013. «L'arrondissement historique de Québec est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est un label pour quelqu'un qui étudie dans ce domaine, ça le pousse à aller voir ce qu'il y a là-bas.»

En hiver

C'est en côtoyant au quotidien les nouveaux arrivants, aux Habitations du centre multiethnique, sur le boulevard Dorchester, que Robinson a eu l'idée de son projet. Une bourse de l'organisme Première ovation, visant à soutenir les jeunes talents, lui a permis de le rendre à bon port.

Le circuit patrimonial devrait reprendre l'été prochain. Si le financement est à nouveau au rendez-vous, Robinson souhaite offrir davantage de visites, jusqu'en août. Quand il voit plus loin, il imagine même être à pied d'oeuvre pendant la saison froide.

Installé à Québec avec son épouse, le jeune Camerounais ne voit pas le jour où il retournera dans son pays natal, sauf pour des «raisons involontaires». Même si sa famille se demande comment il fait «pour vivre dans la glace», son amour pour sa nouvelle patrie est plus fort que tout. «J'aime vivre le présent. Actuellement, je vis comme un citoyen du Québec.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer