La communauté huronne-wendat pleure «le Grand Gilles»

Retrouvé sans vie chez lui vendredi, Gilles Sioui... (Pierre Ménard)

Agrandir

Retrouvé sans vie chez lui vendredi, Gilles Sioui devait se produire au Pow Wow de Wendake ce samedi.

Pierre Ménard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>

(Québec) Si Wendake avait le coeur à la fête, en plein pow wow, la Nation huronne-wendat pleurait aussi la perte du «Grand Gilles» Sioui, retrouvé sans vie dans son logement, vendredi.

Le choc était grand au lendemain de la triste nouvelle. L'artiste de 60 ans devait d'ailleurs se produire samedi soir pour inaugurer l'amphithéâtre extérieur du Carrefour artistique de Wendake avec son groupe, The Midnight Riders. C'est Samian, qui a accepté au pied levé, de remplacer «l'irremplaçable Gilles», a-t-il dit.  

Samedi, le Grand chef Konrad Sioui était encore sous le coup de l'émotion. «Il a fallu que je passe à travers la journée, mais ça n'a pas été facile parce que j'avais le coeur lourd», a-t-il confié au Soleil. «Il m'aurait dit: "Konrad, soit à la hauteur. Il y a un moment où tu vas pouvoir pleurer, mais là, accompagne ton monde"».

Le mot du Grand Chef Konrad Sioui sur... - image 2.0

Agrandir

Le mot du Grand Chef Konrad Sioui sur sa page Facebook

Le mot du Kevin Parent sur sa page... - image 2.1

Agrandir

Le mot du Kevin Parent sur sa page Facebook

La veille, le Grand chef y était aussi allé d'une publication sentie sur sa page Facebook. Mais, les bons mots à l'endroit de son cousin ne lui manquaient pas non plus lors de notre passage au pow wow. «C'est un grand homme, un homme de paix, de talent exceptionnel. Un amoureux de sa nation, d'une humilité extrême», a-t-il énuméré.

«L'âme de la nation»

Pour Konrad Sioui, le départ de Gilles laisse un grand vide dans la communauté. «C'est un grand trou. On ne le sait pas comment on va pouvoir un jour se remettre de ça tellement il était important. Gilles c'était l'âme de la nation», concède-t-il. «Je sais que Gilles est au pays des âmes et qu'il est heureux. Il était fatigué, malade».

Certains artistes ont tenu à rendre hommage à l'homme qui a travaillé avec bon nombre d'entre eux. Sur sa page Facebook, Kevin Parent parle du «magicien» Sioui avec qui il n'avait «rien besoin de lui dire, il savait quoi jouer, il sentait la chanson dans son coeur, au bout des doigts... des grosses mains fortes» et réconfortantes.

«[Il] était tellement touchant avec ses swells, chargés d'un corps de souffrance que seules les Premières Nations peuvent comprendre, d'une si grande profondeur d'âme [...] Un homme qui en avait besoin de si peu dans sa vie et qui en a pourtant donné tellement», écrit-il sur le réseau social où les hommages ont afflué.

Gilles Sioui a débuté sa carrière en 1974. Passionné de blues, il a collaboré au travail de plusieurs artistes, dont Florent Vollant et Vincent Vallières. Il a également mené ses projets en solo, sinon avec son groupe. En 2008, Gilles Sioui avait été désigné porte-parole de Wendake pour marquer le 400e anniversaire de Québec.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer