Vimy: où était le 22e bataillon?

La nouvelle exposition Échos de Vimy, présentée au... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

La nouvelle exposition Échos de Vimy, présentée au Musée Royal 22e Régiment de la Citadelle de Québec, retrace l'histoire de la victoire canadienne à Vimy.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'implication de l'ancêtre du Royal 22e régiment, le 22e bataillon, dans la célèbre bataille de la crête de Vimy, est peu connue. Et pourtant, les soldats canadiens-français s'y sont battus avec brio.

La nouvelle exposition Échos de Vimy, présentée au Musée Royal 22e Régiment de la Citadelle de Québec jusqu'au 18 mars, retrace l'histoire de la victoire canadienne à Vimy qui revêt une importance particulière pour la formation militaire de la région.

«Comme professionnel militaire, Vimy est demeurée la preuve... - image 2.0

Agrandir

«Comme professionnel militaire, Vimy est demeurée la preuve que l'approche manoeuvrière, que l'on enseigne toujours fonctionne, puisque c'est de cette façon qu'on a brisé l'impasse», fait valoir le lieutenant-colonel Philippe Bourque qui commande le 2e Bataillon du Royal 22e Régiment et de la Citadelle.

Actes de bravoure

«Lorsque l'on regarde les cartes et les plans, nulle part l'on ne voit le 22e bataillon. C'est parce qu'il a été fractionné en compagnies qui se sont chargées du nettoyage», explique l'historien de la Première Guerre mondiale de la Défense nationale, Michel Litalien. 

Les soldats canadiens-français n'ont donc pas été les premiers, au petit matin du 9 avril 1917, à prendre l'assaut de la crête aux mains des Allemands depuis octobre 2014. Mais ils sont venus après pour «éliminer les poches de résistance», un boulot beaucoup moins glorieux, mais ô combien nécessaire. «Il y a eu beaucoup d'actes de bravoures et de décorations prestigieuses qui leur ont été décernés», souligne l'historien militaire. 

«C'était une tâche ingrate, mais réalisée avec brio», poursuit le lieutenant-colonel Philippe Bourque qui commande le 2e Bataillon du Royal 22e Régiment et de la Citadelle. «Et comme professionnel militaire, Vimy est demeurée la preuve que l'approche manoeuvrière, que l'on enseigne toujours fonctionne, puisque c'est de cette façon qu'on a brisé l'impasse», fait valoir le militaire. 

Le Musée présente donc les différentes étapes de la bataille, ses héros et l'expérience des soldats qui y ont participé. Une maquette représentant les différentes positions des troupes avant l'assaut est également exposée.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer