Le rire pour décomplexer les parents

Émilie Ouellette sur scène, en 2015... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Émilie Ouellette sur scène, en 2015

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le goût du lait maternel, l'insensibilité de sa sage-femme et sa fille de deux ans qui découvre son corps: aucun sujet n'est à l'épreuve d'Émilie Ouellette, humoriste, maman et travailleuse sociale qui cherche à décomplexer les parents.

Après la naissance de son deuxième enfant, Émilie Ouellette s'est développée un créneau bien à elle: des spectacles d'humour pour les parents et leur bébé de moins d'un an, qui boivent, pleurent ou se font changer durant la représentation.

Mais contrairement aux matinées parents-bébé dans les cinémas, où les jeunes maman vont pour se changer les idées, le spectacle Accoucher de rire leur met le nez en plein dans leur maternité. L'artiste à l'humour parfois corrosif réussit à provoquer quelques malaises et plusieurs fous rires.

De passage au centre d'art La Chapelle à Québec dimanche après-midi, Émilie Ouellette est arrivée sur scène pas maquillée, aux prises avec une bronchite qui ne finit plus de finir et une côte qui la fait souffrir, gracieuseté de sa grossesse de sept mois. Une maman, une vraie.

Faisant aller sa bedaine au rythme de la musique, Émilie a quand même prouvé qu'il lui restait un peu d'énergie. Mère de trois enfants de 8, 6 et 2 ans, elle attend son quatrième, une «surprise». Elle en a profité pour annoncer à son chum qu'il aurait une vasectomie comme cadeau de fête!

Une façon de se distinguer

Émilie Ouellette tourne avec ce spectacle un peu partout au Québec depuis six ans, en le modifiant au fur et à mesure qu'elle vit des péripéties dans sa vie de famille. En entrevue après la représentation, l'humoriste explique que 90 % de ce qu'elle raconte lui est réellement arrivé.

Contrairement aux autres humoristes de la relève, qui font la tournée des bars, elle a décidé de se concentrer sur le monde de la grossesse et des jeunes enfants. «C'est un moyen de me distinguer», explique-t-elle.

Diplômée de l'École de l'humour, Émilie Ouellette a aussi complété un baccalauréat en travail social, a été clown thérapeutique et écrit pour la télé, notamment pour l'émission Conseils de famille. Pour elle, aider et faire rire vont de pair. «Tout ça est connecté en moi. Dans mes intervention comme travailleuse sociale par exemple, il y a beaucoup d'humour.»

Et dans toutes les villes où elle donne des spectacles, elle prend contact avec des organismes famille, afin que les spectateurs puissent créer des liens entre eux et peut-être trouver des réponses à leurs questions alors qu'ils pensaient seulement se détendre un peu.

«Quand je vois les parents et les bébés dans le public, je me dis que je suis pas toute seule. J'ai besoin de cette solidarité-là, que je trouve qu'il n'y a pas des fois. Le monde a le jugement facile pour ce qui est de la maternité.» Cododo, couches lavables, biberon ou gobelet: tout le monde a sa petite opinion sur le sujet. «On peut-tu se donner un break? Les parents, on fait le mieux qu'on peut, c'est tout!», opine-t-elle.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer