Bonhomme en deuil sur le Web

Bonhomme avec la larme à l'oeil sur fond... (image tirées du Web)

Agrandir

Bonhomme avec la larme à l'oeil sur fond de palais de glace. Le concept circule en plusieurs versions sur Facebook et Twitter.

image tirées du Web

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Gardienne jalouse de l'image de Bonhomme Carnaval, l'organisation du Carnaval de Québec doit jeter du lest alors que la célèbre mascotte porte le deuil de l'attentat de dimanche sur les réseaux sociaux.

Bonhomme avec la larme à l'oeil, sur fond noir, sur fond blanc, sur fond de palais de glace, sur fond de Château Frontenac. Le concept circule en plusieurs versions sur Facebook et Twitter.

Michel Bédard, metteur en ondes à CKIA, en a fait sa photo de profil, mais n'est pas l'auteur du dessin, qu'il a repiqué sur la page d'un contact. «Je trouvais l'image intéressante. Je trouvais que ça rassemblait la joie du Carnaval avec la tristesse des évènements» à la mosquée de Sainte-Foy, explique-t-il.

Symbole de la Ville de Québec

Mélanie Raymond, directrice générale du Carnaval, savait très bien de quoi il était question quand Le Soleil lui en a parlé. Et elle ne s'en formalise pas. «Bonhomme est un symbole de la Ville de Québec, tout comme le château Frontenac qui est reflété dans quelques images d'ailleurs. C'est normal que les gens utilisent ces symboles-là pour exprimer leur peine et leur désarroi. On en est conscient, on trouve ça logique», fait-elle valoir au Soleil

Gestion stricte de l'image

Le Carnaval a l'habitude de gérer l'image de Bonhomme de façon très serrée, mais n'a pas jugé bon d'intervenir cette fois. «Ce n'est pas sanglant comme image. C'est Bonhomme dans sa ville qui est affligé par les évènements. C'est fait avec classe», dit Mme Raymond. 

Celle-ci n'a par ailleurs pas d'informations à communiquer sur les mesures de sécurité entourant le défilé de Charlesbourg samedi, prochain grand rassemblement public prévu à Québec. 

Son organisation est en contact avec le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), mais n'entend pas donner les détails de la préparation. «Ça va demeurer secret et le public ne devrait pas ressentir aucun changement dans l'expérience client», affirme la directrice générale du Carnaval. Comme le parcours fait plusieurs kilomètres, «on ne peut pas enfermer les gens dans des bulles de verre», fait-elle remarquer. 

Étienne Doyon, porte-parole du SPVQ, n'est pas plus bavard. Il se borne à dire que les policiers seront présents «en nombre suffisant et en fonction du contexte dans lequel on vit présentement».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer