Église bondée en hommage aux victimes

Le cardinal Gerald Cyprien Lacroix enlace le cofondateur... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le cardinal Gerald Cyprien Lacroix enlace le cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, Boufeldja Benabdallah, lors d'une messe catholique en hommage aux victimes de l'attentat de Québec, mardi soir, à l'église Notre-Dame-de-Foy.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les gestes de soutien à la communauté musulmane se multiplient. Au lendemain du grand rassemblement de lundi, l'église Notre-Dame-de-Foy, à Sainte-Foy, était pleine à craquer pour une messe catholique en hommage aux victimes de l'attentat survenu à la Grande Mosquée, dimanche.

«Un acte de violence que nous rejetons tous», a dit le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, revenu précipitamment de Rome après avoir appris la tragédie de dimanche. 

«Cette église, ce soir, est bondée. À l'invitation de la communauté catholique de Québec, nous venons prier pour nos frères et soeurs de la communauté musulmane et toutes les personnes qui ont été affectées par ce drame», a poursuivi Mgr Lacroix.

Le cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, Boufeldja Benabdallah, s'est aussi adressé à la foule lors de cette cérémonie diffusée en direct sur Internet. Un problème de son dans la diffusion a toutefois empêché ceux qui ont suivi en ligne cette célébration spéciale d'entendre le segment avec M. Benabdallah.

Avant la cérémonie, celui qui s'est installé à Québec il y a longtemps avait toutefois souligné l'importance de cette cérémonie lors d'un point de presse diffusé sur les ondes de Radio-Canada.

«Cela va montrer que les musulmans sont ici comme des citoyens, avec leurs frères chrétiens. Avec toutes les confessions qui sont ici, à Québec, nous ne formons qu'une seule communauté. Pour que nos enfants qui aujourd'hui sont blessés aient demain le sourire de nouveau», a dit M. Benabdallah.

Le grand chef de la nation huronne-wendat, Konrad Sioui, était aussi présent lors de cette messe spéciale.

Dans l'église bondée se trouvaient également le recteur de l'Université Laval, Denis Brière, et plusieurs élus dont le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, accompagné de sa conjointe, Suzanne Pilote. Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, le ministre responsable de la capitale nationale, François Blais, ainsi que le député fédéral de Louis-Hébert, Joël Lightbound, étaient aussi dans l'église pour cette célébration sous le signe du respect de la diversité religieuse.

L'église Notre-Dame-de-Foy est située à deux pas du Centre culturel islamique et de la mosquée théâtre de l'attentat.

La veille, des milliers de personnes s'étaient réunies dans le même secteur pour rendre hommage aux victimes de la fusillade meurtrière de dimanche. Bougies et fleurs à la main, elles avaient, là aussi, souhaité envoyer un message de paix, de fraternité et d'ouverture à la religion musulmane.

Avant de revenir de Rome, le cardinal Lacroix avait recueilli les condoléances du pape François destinées à tous les Québécois. L'archevêque de Québec était en effet en compagnie du souverain pontife au Vatican lorsqu'il a appris que la mosquée de Québec avait été la cible d'un attentat.

Registres pour les citoyens

Deux registres sont à la disposition des citoyens pour rendre hommage aux victimes du carnage à la mosquée de Sainte-Foy et apporter du réconfort à la communauté musulmane. Il y a celui du ministère des Relations internationales du Québec et celui de la Ville de Québec, qui publie les commentaires sur le Web. En voici quelques-uns.

«Nos sympathies les plus profondes aux personnes touchées par cet acte insensé qui nous a tous laissés meurtris dans notre âme et dans notre confiance. Il ne reste que l'amour et le respect à vivre au quotidien et à partager avec chaque être que nous croisons. Avec toute notre compassion.»

- Louise D.

«Aujourd'hui nous avons été éprouvés. Mes pensées vont aux dix-sept orphelins, aux six veuves et aux blessés. Toute ma sympathie et mes prières vous accompagnent. Je souhaite, également, dire «merci» à mes concitoyens. Merci d'avoir été ce baume à nos coeurs outragés. Plus que jamais, je suis fier et serein de vivre parmi vous.»

- Nacer O. 

«Soyez assurés que je partage votre douleur. Vous êtes des nôtres et ensemble, nous bâtissons ce pays et l'avenir de nos enfants. Unissons-nous pour que la paix règne dans nos vies. Que l'amour triomphe.»

- Anne-France M. 

Propos reproduits par Annie Morin

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer