Activité «pur bonheur» pour personnes défavorisées

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour une quatrième année, quelque 250 personnes défavorisées de la région de Québec ont profité d'un service cinq étoiles à l'occasion d'un dîner de Noël dimanche chez Archibald microbrasserie Duplessis. Au menu : soupe, dinde, dessert... et bonheur à volonté.

L'idée un peu folle est née au moment où les proprios d'Archibald cherchaient à endosser une cause sociale. «On avait le goût de redonner au prochain», se rappelle l'un d'eux, François Nolin. L'idée avait du bon, mais demandait beaucoup de ressources humaines et matérielles et de planification. 

«Une fois qu'on a dit ça, il fallait amener les gens au restaurant. Nous avons commencé à faire des appels pour demander au RTC de participer au projet. Ensuite, nous avons approché des personnalités de la politique et des médias de la région pour faire le service aux tables. Tout le monde a accepté et la plupart reviennent», se réjouit encore M. Nolin.

Gaston Chevarie est l'un de ces bénévoles. Depuis deux ans, le chauffeur du réseau de transport consacre son dimanche à conduire les participants du centre-ville vers le pôle Duplessis, puis les ramener à Lauberivière d'où ils étaient partis. «Tout le monde est heureux. Ça leur fait tellement plaisir que ça donne le goût de continuer», confie-t-il.

Et c'est la raison même de cette activité. François Nolin sait bien que le dîner ne changera pas de façon permanente la situation des convives. Cependant, elle leur apporte une dose de joie et d'amour qui fait du bien. «C'est un événement qui crée du bonheur. C'est peut-être leur seule sortie au restaurant de l'année ou même leur seul repas de Noël», lance-t-il.

«Des gens connus s'arrêtent à leur table. Ils les servent, leur parlent. Tout le monde se sent important, apprécié, inclus», poursuit le copropriétaire.

Le directeur général de Lauberivière, Éric Boulay, souligne que l'activité permet de consolider des contacts avec une clientèle parfois difficile à atteindre. «On ne réglera pas le cas de l'itinérance avec cette activité. Par contre, ça aide à créer des liens pour les aider à se sortir d'une situation précaire.»

En effet, l'itinérance est pour plusieurs un état temporaire. Environ la moitié des usagers qui se pointent à Lauberivière ne reviendront jamais. Et tant mieux. M. Boulay note tout de même que les besoins sont croissants, tant pour l'hébergement que pour les repas. Comme quoi la pauvreté existe même dans une région comme Québec qui affiche un des plus bas taux de chômage au pays.

Le visage de la pauvreté se transforme

À ce sujet, le directeur général remarque aussi que le visage de la pauvreté continue sa transformation. «On a à l'esprit l'homme alcoolique dans la cinquantaine. Il y en a, mais ce n'est pas seulement ça. Maintenant, 30 % de notre clientèle a entre 18 et 30 ans. Et il y a plus de femmes qu'auparavant.»

Cette nouvelle pauvreté touche même des gens de la classe moyenne. Des résidents de la région, avec jusqu'à tout récemment un travail, sont contraints à demander de l'aide. «Quand tu vois arriver quelqu'un en auto pour obtenir un repas, tu te poses des questions. Tu as presque toi-même des préjugés. Par la suite, tu apprends que cette personne a mis son dernier 20 $ dans l'essence pour faire une recherche d'emploi et que ça ne fonctionne pas. Elle en est donc rendue au point de ne plus avoir d'argent pour se nourrir», poursuit le dg.

Encore cette année, les restaurants Archibald ont remis à la Fondation de Lauberivière un dollar par hamburger vendu en novembre. Cette initiative, en plus d'autres dons recueillis, a permis d'amasser 8500 $. C'est le double de la somme versée l'an passé.

Assis de gauche à droite : Mario Beaudoin, Stéphane Baron, Denis Beaudry et Richard Mcclintock profitent de leur repas sous l'oeil amusé du directeur général de Lauberivière, Éric Boulay.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer