Exclusif

Sauvegarde du patrimoine: les maires appelés à l'aide

La Ville de Québec injectera 15 millions $ en... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

La Ville de Québec injectera 15 millions $ en 10 ans dans sept églises patrimoniales, dont l'iconique Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre de la Culture demande à tous les maires du Québec de prendre davantage de responsabilités dans la mise en valeur de leur patrimoine. Dans une lettre envoyée à toutes les municipalités, Luc Fortin demande aussi aux élus municipaux d'informer rapidement son ministère lors d'une fermeture d'église.

Le gouvernement du Québec a un rôle à jouer dans la sauvegarde du patrimoine, mais il ne lui revient pas de tout faire, dit en substance le ministre de la Culture dans une lettre dont Le Soleil a obtenu copie. 

Loin d'être sur le ton du reproche, la missive se veut toutefois une invitation aux élus municipaux de s'occuper du patrimoine local et régional.

«Je considère qu'il est de la responsabilité des villes et des municipalités de veiller à la protection et à la mise en valeur de ce patrimoine d'intérêt local et régional, de la même manière que le Ministère prend la responsabilité d'assurer la protection du patrimoine qui a une portée nationale», écrit Luc Fortin.

Le ministre rappelle que les municipalités ont des recours pour protéger des sites, bâtiments, documents ou objets. Depuis 1985, souligne-t-il, 200 villes ont employé la Loi sur les biens culturels (devenue en 2012 la Loi sur le patrimoine culturel) pour citer plus de 900 biens et 30 éléments du patrimoine immatériel. Luc Fortin incite aussi les élus municipaux à se prévaloir de dispositions de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme pour «déterminer des territoires qui présentent un intérêt d'ordre historique, culturel ou patrimonial».

De telles citations ou identifications comportent plusieurs avantages que ne se prive pas d'énumérer le ministre. Elles favorisent, écrit-il, «le développement durable, améliorent la qualité du cadre de vie, renforcent le sentiment d'appartenance de la collectivité», en plus d'encourager le tourisme ou encore d'inciter à la restauration ou empêcher la démolition d'immeubles d'intérêt.

Patrimoine religieux

Dans sa missive, le ministre sollicite aussi la collaboration des villes pour le patrimoine religieux, un enjeu qui touche toutes les régions du Québec à l'heure où les églises ferment faute de fidèles. «J'apprécierais également si vous pouviez informer le Ministère lorsqu'une église prévoit fermer ses portes, ou encore lorsque sa démolition est envisagée. Les églises du Québec occupent fréquemment une place de choix au coeur de nos villages et de nos villes et possèdent bien souvent un intérêt patrimonial élevé [...]. Il est important de procéder aux analyses nécessaires avant de permettre leur démolition», écrit Luc Fortin.

Le cas de Québec

Dans sa lettre, qui a aussi été envoyée au maire de Québec Régis Labeaume, le ministre ne donne pas d'exemples précis. Mais elle survient au moment où la Ville de Québec a annoncé lors du Colloque sur le patrimoine 2017-2027, le 20 septembre, qu'elle injectera 15 millions $ en 10 ans dans sept églises patrimoniales. 

Présent sur place, M. Fortin n'avait alors eu que des bons mots pour cette initiative de Québec. «C'est un peu inédit qu'une ville décide de s'investir autant avec des sommes assez importantes», avait dit le ministre du gouvernement Couillard. Il a aussi cité la capitale en exemple par la suite. Il est donc permis de penser que la lettre adressée à tous les maires de la province s'inscrit dans cette foulée.

Le tout arrive aussi dans le contexte où les municipalités réclament plus d'autonomie et de pouvoirs sur leur territoire. 

Les sept églises choisies par Québec sont la Basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec, l'église Saint-Jean-Baptiste, l'église Saint-Roch, celle de Saint-Sauveur, l'église Saint-Charles-Borromée de Charlesbourg, celle de la Nativité de Notre-Dame de Beauport et la cathédrale anglicane Holy Trinity.

Lors du colloque en septembre, Régis Labeaume avait publiquement invité le ministère de la Culture à doubler la mise en injectant aussi 15 millions $. Le ministre Fortin n'a toutefois pas encore donné sa réponse à cette demande.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer