Bébé décédé à L'Ancienne-Lorette: une collecte de fonds pour les parents

Jade est décédée après avoir été retrouvé en...

Agrandir

Jade est décédée après avoir été retrouvé en arrêt cardio-respiratoire dans une garderie en milieu familial de L'Ancienne-Lorette la semaine dernière.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une proche du couple dont le bébé est décédé après avoir été retrouvé en arrêt cardio-respiratoire dans une garderie en milieu familial de L'Ancienne-Lorette la semaine dernière demande l'aide financière de la population pour aider les parents dans cette épreuve.

«Perdre un enfant, c'est le cauchemar d'un parent.» C'est en ces mots qu'Amélie Gagnon amorce le récit de la tragédie qui frappe les parents éplorés. Lundi, l'organisatrice de cette collecte de fonds a mis en ligne une page explicative sur le site gofundme.

«Le drame est survenu peu de temps après l'ouverture de la garderie, un mercredi de novembre, le 9 plus précisément. Emmy (la mère) trouva sa fille inconsciente et en détresse respiratoire. Les urgences furent appelées et elle pratiqua elle-même les manoeuvres de réanimation en attendant leur arrivée», relate-t-elle.

Malgré les soins apportés par les médecins, la petite Jade, 9 mois et demi, est décédée le 11 novembre. «À ce jour, ils vivent dans la douleur et dans une totale incompréhension des événements», ajoute Mme Gagnon. La vie s'est, en quelque sorte, arrêtée aussi pour les parents et les proches.

En fait, la maman de 26 ans, elle-même diplômée en éducation à l'enfance, exerce le métier d'éducatrice depuis six ans. Elle venait de quitter son emploi pour démarrer sa propre entreprise, la garderie Les petits trésors d'Emmy.

«Étant devenus propriétaires d'une nouvelle demeure depuis moins de 2 ans, Emmy et Marc (le père) filaient le parfait bonheur avec leur petite puce. Emmy décida de faire le grand saut, en quittant son emploi en garderie privée pour ouvrir chez elle, sa propre garderie en milieu familial. De l'expérience avec les enfants, elle en avait et cette décision elle l'a prise dans le seul et unique but de voir sa fille grandir auprès d'elle.» Quoi dire de plus!

Soucis financiers

La mère, qui n'est plus salariée, ne possède pas d'assurances. Elle a pourtant besoin de prendre une pause, tout comme le père, précise Mme Gagnon. La campagne vise donc à éloigner les soucis financiers liés aux funérailles et autres tracas administratifs. «Quand on perd un enfant, la dernière chose qu'on a envie de penser c'est à l'argent, au travail et tout le reste autour. On doit gérer notre peine, notre douleur!»

Le but de la campagne est de recueillir 8000 $. Après seulement 20 heures de collectes, 4500$ ont été amassés. Vous pouvez donner à l'adresse suivante: https://www.gofundme.com/pouremmyetmarc?ssid=805572233&pos=1.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer