Le toit du manège militaire devenu pièce de monnaie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après des centaines d'heures de travail, le vieux cuivre calciné du toit de l'ancien Manège militaire a été transformé en brillantes pièces de monnaie de collection à l'effigie des Voltigeurs de Québec.

Le lieutenant-colonel Jonathan Chouinard était ému vendredi de procéder au lancement officiel de la pièce de monnaie, qui représente la statue de Charles-Michel de Salaberry, premier commandant de la milice qui allait devenir les Voltigeurs, et trois soldats d'époques importantes pour le régiment. Le tout avec le Manège militaire en arrière-plan. 

«Nous avons une vieille tradition dans l'armée de donner des coins, des pièces de monnaie commémoratives à des soldats méritants ou à des gens qui nous visitent», explique M. Chouinard. Voilà pourquoi il y a près de deux ans, les Voltigeurs ont commencé à travailler, en collaboration avec l'artisan Charles-Olivier Roy, à ces pièces de collection, faites à partir du cuivre de leur résidence, le Manège militaire parti en fumée dans la nuit du 4 avril 2008. 

La première pièce sera remise à un Voltigeur méritant lors du défilé du jour du Souvenir à 10h30 aujourd'hui, devant le Manège militaire, qui est présentement en reconstruction. «C'est un pur hasard, mais l'homme qui est méritant cette année a participé à la séance photo pour faire la pièce de monnaie», raconte M. Chouinard. 

Oublié dans des conteneurs à déchets pendant des années, le cuivre a été trié, épuré, puis fondu pour en faire des pièces régimentaires. C'est l'artisan Charles-Olivier Roy, de l'atelier Artisans du Passage, à Lévis, qui s'est attelé à la tâche. Il a fait descendre la statue de Charles-Michel de Salaberry de son socle de l'Assemblée nationale pour en faire une reproduction 3D. Il a ensuite emprunté les habits régimentaires d'époque des Voltigeurs pour une séance photo mettant en vedette un soldat du XIXe siècle, un autre de la Seconde Guerre mondiale et un troisième de la guerre en Afghanistan. Il a aussi mis la main sur les plans originaux pour reproduire le Manège militaire. 

«Il fallait passer d'une matière toute fripée, pleine de suie, à une matière qui va être à la hauteur de l'honneur qu'on voulait faire aux Voltigeurs», exprime M. Roy.

En vente au public 

Ces pièces de monnaie sont aussi accessibles au public, qui voudrait garder un souvenir du Manège. Il est possible de les commander au www.dollardesvoltigeurs.ca. Un maximum de 3000 pièces de monnaie épaisses seront émises au coût de 125 $, tandis que 50 000 autres seront vendues au coût de 50 $. 

Ce n'est pas tout le cuivre récupéré qui sera transformé en pièces de monnaie. M. Chouinard veut léguer une partie de ce cuivre à ses successeurs, pour d'autres éventuels projets. Fondés en 1862, les Voltigeurs de Québec forment le plus ancien régiment canadien-français. Encore aujourd'hui, ils sont une unité de réserve de l'Armée canadienne.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer