Une coalition de journaux réclame l'aide de l'État

Les investissements publicitaires ont glissé vers les médias... (Le Soleil)

Agrandir

Les investissements publicitaires ont glissé vers les médias sociaux au détriment des journaux québécois, qui ont été forcés de revoir leur modèle d'affaires, explique Brian Myles, directeur du Devoir et porte-parole de la Coalition.

Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) En pleine période de transformation, les journaux québécois font front commun pour obtenir l'aide du gouvernement provincial. Le Groupe Capitales Médias, Le Devoir, Hebdos Québec et TC Transcontinental formeront désormais la Coalition pour la pérennité de la presse d'information au Québec.

Les quatre entreprises possèdent 146 journaux rejoignant un lectorat de près de six millions de Québécois, soit pratiquement 80 % de la population de la province. Ensemble, elles espèrent sensibiliser le public à l'importance d'une presse d'information locale forte et convaincre le gouvernement d'accorder à l'industrie de la presse écrite une série de mesures d'allègement fiscal temporaires similaires à l'industrie culturelle.

«On ne peut plus laisser les lois du marché réguler l'industrie de la presse d'information», explique sans détour le directeur du Devoir et porte-parole de la Coalition, Brian Myles. Dans les dernières années, explique-t-il, les investissements publicitaires ont glissé vers les médias sociaux, propriétés d'une poignée de géants américains. Le tout au détriment des journaux québécois, qui ont été forcés de revoir leur modèle d'affaires. 

Grâce au virage numérique amorcé, «chaque journal de la Coalition, pris isolément, n'a jamais été aussi lu», assure le directeur du Devoir. Malgré cela, les revenus publicitaires continuent de baisser.

 

Aide financière aux journaux

Réaliser le fameux virage numérique a nécessité d'importants investissements en ces temps d'incertitudes. La Coalition propose donc la mise sur pied d'un programme gouvernemental d'aide financière aux journaux du Québec pour une durée de cinq ans. «C'est une aide transitoire. On ne demande pas d'être pris en charge par l'État», assure Brian Myles.

La Coalition, selon lui, ne fonctionne pas dans une logique d'affrontement avec le gouvernement, plutôt de main tendue. M. Myles décrit le gouvernement comme réceptif, mais il veut que le débat soit amené sur la place publique pour forcer la population à réfléchir sur l'importance de la presse d'information. «Nous sommes encore le principal moteur de l'information au Québec. Les radios travaillent à partir de ce que l'on produit.»

Plus spécifiquement, les demandes de la Coalition comportent un programme ou crédit d'impôt remboursable couvrant 40 % des frais de production de l'information et 50 % des investissements numériques. Les journaux demandent également une exemption à la loi 88, qui exige qu'ils assument une partie des frais associés au recyclage des journaux par les municipalités. Le montant de cette contribution a augmenté de 1075 %, en moyenne, dans les journaux de la Coalition, depuis 2006. «Connaissez-vous beaucoup d'entreprises ou citoyens qui accepteraient une hausse de taxe pareille?» demande Brian Myles.

La Coalition espère aussi une abolition des taxes de vente (TPS et TVQ) sur les journaux vendus et une augmentation des investissements publicitaires gouvernementaux dans les journaux québécois, en baisse depuis plusieurs années. «Si l'État ne veut pas nous aider, qu'il cesse de nous nuire», lance le porte-parole.

Quant à l'absence dans la Coalition de Québecor et Gesca, les plus gros joueurs médiatiques québécois, Brian Myles assure que la porte est ouverte. Les entreprises faisant présentement front commun sont toutefois les plus préoccupées, explique-t-il, et trouver des revendications communes a été simple et rapide

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer