L'Armée du Salut débordée

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'hôtellerie pour hommes de l'Armée du Salut, dans le Vieux-Québec, doit répondre à une demande sans précédent depuis l'été dernier, à telle enseigne que la direction doit ouvrir des lits d'appoint pour accommoder les itinérants.

«Nous sommes en débordement depuis un an, en tout temps, même en été. Nous devons déployer des lits de camp pour répondre à la demande», explique Sarah Lefebvre-Cloutier, la directrice marketing et communications à l'organisme caritatif de la côte du Palais.

L'Armée du Salut avait convoqué la presse, mardi matin, afin de mieux faire connaître ses services et plaider en faveur d'une aide financière accrue, tant de la part du gouvernement que de la population. «Les besoins sont criants, tant en hébergement qu'au comptoir alimentaire», déplore la porte-parole.

L'hôtellerie pour hommes de l'Armée du Salut, dans le... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

Clientèle plus âgée

Les bénéficiaires de l'Armée du Salut sont non seulement de plus en plus nombreux, mais aussi de plus en plus âgés, précise l'intervenant psychosocial et agent de liaison Thomas Fréchette. Depuis deux ans, les 55 ans et plus venus frapper à la porte de l'établissement ont augmenté de 40 %.

«On observe une vieillesse prématurée chez ces gens-là, explique-t-il. Il y en a qui ont 50 ans mais, quand tu regardes leur liste de problèmes, on dirait qu'ils en ont 75. L'itinérance, c'est dur pour le corps, ça les brûle. Quand tu ne sais jamais où tu vas dormir ou manger, ça crée du stress, ce n'est vraiment pas évident.»

Pour Aline Gionet, originaire du Nouveau-Brunswick, l'Armée du Salut a constitué une planche de salut. Elle séjourne à La Maison Charlotte depuis le 29 mars. «C'est un endroit sécuritaire où l'on m'a accueillie à bras ouverts, où je me suis sentie acceptée. Les intervenants ont toujours été là pour m'écouter et m'encourager à poursuivre mes objectifs. Sans eux, je ne sais pas ce qui me serait arrivé.»

Chaque année, quelque 22 000 nuitées et 60 000 repas sont offerts dans les centres d'hébergement de l'Armée du Salut de Québec, tant à l'Hôtellerie pour hommes, d'une capacité de 61 personnes, qu'à la Maison Charlotte, fondée en 1998, qui peut accueillir jusqu'à 18 femmes.

En 2015, l'aide alimentaire a permis de venir en aide à 7500 personnes, dont 2500 enfants. Dans le temps des Fêtes, ce sont plus de 700 personnes qui reçoivent un panier de Noël. Quelque 470 bénévoles oeuvrent auprès des bénéficiaires.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer