Prendre la parole après le drame

Raymond Brisebois a perdu sa fille de 16 ans, en 2012, alors qu'elle a... (123rf, Mr.SmithChetanachan)

Agrandir

123rf, Mr.SmithChetanachan

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Giuseppe Valiante
La Presse Canadienne
Montréal

Raymond Brisebois a perdu sa fille de 16 ans, en 2012, alors qu'elle a mortellement été frappée par un train. Depuis cette difficile épreuve, le Québécois ayant accédé à la demi-finale, à Washington, d'une compétition internationale d'art oratoire diffuse le message qu'il vaut mieux ne pas attendre demain pour dire à nos proches qu'on les aime.

L'homme de 53 ans originaire de Laval s'est qualifié parmi les 98 derniers concurrents du concours Toastmasters International avec l'adaptation anglaise du discours qu'il avait composé au lendemain de la mort de sa fille Marianne. Il n'a toutefois pas réussi à se qualifier pour l'ultime finale qui s'est déroulée, samedi.

Intitulé Today is yesterday's tomorrow (Aujourd'hui est le lendemain d'hier), le texte revient sur la façon tragique dont M. Brisebois a appris qu'il vaille mieux ne pas repousser le moment d'exprimer à ses proches que l'on tient à eux.

«J'étais en chicane avec ma fille, si on veut, étant donné qu'elle était adolescente et que nos deux caractères (ont fait en sorte) que les égos ont pris le dessus», a raconté à La Presse canadienne l'homme qui habite maintenant à Hawkesbury, en Ontario, en compagnie de sa fiancée.

Raymond Brisebois avait précédemment divorcé de la mère, laquelle avait obtenu la garde de l'enfant.

Parler de son expérience en public a aidé M. Brisebois à surmonter le regret qui l'habitait d'avoir continuellement attendu à «demain», a-t-il confié. Aujourd'hui, celui qui se spécialisait autrefois en vente d'entreprises est consultant et entraîneur personnel en discours oratoires.

«Je me disais toujours "Demain, je vais l'appeler", mais en juillet 2012, la promesse de demain s'est évaporée. Il n'y avait plus de demain, il était trop tard.»

Environ 30 000 personnes issues des quatre coins de la planète ont pris part au concours pour lequel Raymond Brisebois s'est qualifié en demi-finale.

Toastmasters International est une organisation sans but lucratif ayant pour principale mission d'aider des individus à prendre confiance dans leur prise de parole en public. L'association regroupe sous son giron environ 15 000 clubs disséminés dans près de 150 pays.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer