Peu d'espoir de voir le pape à Québec

Le pape François... (AFP)

Agrandir

Le pape François

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alors que Montréal a toujours bon espoir de faire venir le pape François en 2017, l'enthousiasme semble moins élevé du côté du diocèse de Québec qui ne s'attend pas à voir le souverain pontife faire escale dans la capitale.

«Il s'agirait d'une belle surprise, mais nous ne nous attendons pas vraiment à ce qu'il vienne à Québec», a confié le porte-parole par intérim, l'abbé René Tessier, ne voulant pas se prononcer sur les chances de voir le pape à Montréal à l'occasion du 375e anniversaire de la ville.

En février 2015, le maire de Montréal, Denis Coderre, l'archevêque Mgr Christian Lépine et le cardinal de Québec, Mgr Gérald Cyprien Lacroix, avaient fait le voyage jusqu'à Rome pour notamment inviter le pontife argentin en sol canadien. Sans être du groupe, le maire de Québec, Régis Labeaume, s'était également montré intéressé à l'idée de recevoir le chef de l'Église catholique dans la capitale.

Quelques mois plus tard, en mai, c'est le premier ministre Philippe Couillard qui s'était déplacé au Vatican pour notamment remettre une lettre en main propre au pape réitérant l'invitation. L'ancien premier ministre du Canada Stephen Harper avait fait de même en juin pour l'inviter aux célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, qui coïncide avec le 375e anniversaire de Montréal.

Depuis, très peu d'informations ont coulé jusqu'à Québec quant à la venue du pape François pour l'an prochain. «Nous avons très peu d'information sur les développements à Montréal. [...] Lorsqu'il fait des visites, le pape François a plutôt comme politique de privilégier les pays moins nantis autant que possible à moins qu'il y ait des enjeux majeurs comme il y a eu aux États-Unis l'automne dernier», explique l'abbé René Tessier.

Une autre source au fait du dossier, préférant garder l'anonymat, a confié qu'il serait «très, très, très surprenant de voir le pape au Canada en 2017».

Québec avait déjà espéré par le passé une visite du chef de l'Église catholique dans la capitale, notamment lors de la première ouverture de la porte sainte de la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec, en 2013. La porte - un cadeau du Vatican à l'occasion du 350e anniversaire de la fondation par François de Laval de la paroisse Notre-Dame de Québec - a de nouveau été rouverte en 2015 à l'occasion du jubilé de la Miséricorde. Elle fermera le 20 novembre prochain.

Coderre optimiste

Au début du mois de juin, le maire de Montréal s'était montré quant à lui plutôt optimiste concernant la venue du pape François. Il avait confié que les négociations allaient bon train.

«Ça avance très bien, honnêtement. On continue à avoir de la correspondance. Ça chemine bien; ça travaille bien», avait-il dit en entrevue à La Presse canadienne.

La dernière visite d'un pape au Québec remonte aux années 80, soit à celle du pape Jean-Paul II en 1984.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer