Les fervents des Fêtes de la Nouvelle-France fidèles au poste

Le traditionnel défilé en soirée des Fêtes de... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le traditionnel défilé en soirée des Fêtes de la Nouvelle-France comptait 10 - populaires - géants cette année.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Déplacés de force vers le parc de l'Artillerie, les organisateurs des Fêtes de la Nouvelle-France avaient jusqu'à mercredi une petite crainte que les visiteurs qui avaient l'habitude de fréquenter Place-Royale pour renouer avec le passé du Québec ne les suivent pas en Haute-Ville.

Toute cette crainte s'est estompée avec le beau temps de mercredi et les milliers de personnes qui bordaient la Grande Allée pour le traditionnel défilé en soirée. «Je suis allée sur le site et il y avait déjà beaucoup de monde costumé. Je pense que notre promotion a bien fonctionné : les gens ont compris qu'on est au parc de l'Artillerie cette année et savent où c'est», raconte Gisèle Bourdeau, qui assure la présidence des Fêtes pour une troisième année.

Kiosque à la porte Saint-Jean, traces de chevaux au sol, rien n'a été mis de côté pour rediriger les visiteurs au bon endroit. «Et j'ai l'impression que ça va bien marcher. C'est un défi d'attirer les gens vers une place méconnue, mais ça en vaut la peine. Nous sommes encore dans un site totalement historique entouré de bâtiments historiques, comme la Redoute Dauphine et les Nouvelles-Casernes, qui sont occupés durant les festivités», poursuit Mme Bourdeau.

C'était le coup d'envoi des Fêtes de la... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 3.0

Agrandir

C'était le coup d'envoi des Fêtes de la Nouvelle-France, mercredi soir, dans le Vieux-Québec.

Le Soleil, Yan Doublet

Celle-ci était d'ailleurs heureuse de voir revenir les nombreux fanatiques des Fêtes qui étaient de retour dans leurs costumes d'époque malgré le temps qui se prêtait davantage à des tenues, disons, plus modernes.

Les Amérindiens étaient aussi de la fête mercredi... (Le Soleil, Yan Doublet) - image 4.0

Agrandir

Les Amérindiens étaient aussi de la fête mercredi soir.

Le Soleil, Yan Doublet

«Il y a des gens qui prennent leurs vacances pour venir ici, même pour agir comme bénévoles. L'an dernier, j'ai rencontré des touristes français qui avaient pris des vacances à Québec pour être bénévoles aux Fêtes de la Nouvelle-France!» poursuit la présidente.

Réglé au quart de tour

Quant au défilé, avec ses Amérindiens, ses soldats français, sa délégation sénégalaise, ses échassiers, ses saltimbanques et, surtout, ses bateaux et ses géants montés sur roues, il n'a pas manqué de retenir l'attention des spectateurs qui s'étaient déplacés pour y assister.

«Nous avons 400 personnes dans le défilé cette année et il y a dix géants, qui sont un peu notre marque de commerce. En effet, j'organise plusieurs défilés, dont celui du Carnaval, du père Noël et celui de la Saint-Patrick, et c'est le seul où il y a des géants. C'est ce qui frappe les gens», explique le coordonnateur et régisseur Alexis Levasseur.

Pour que tout fonctionne au quart de tour, M. Levasseur a huit régisseurs sous ses bons soins, qui supervisent chacun une section du défilé composée de 40 à 60 personnes pendant une heure, le temps de faire le chemin du parc Jeanne-D'Arc au Château-Frontenac.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer