Labeaume écorche «les fous furieux de la NRA»

À l'hôtel de ville de Québec, le drapeau... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

À l'hôtel de ville de Québec, le drapeau de la communauté LGBT est en berne. À l'Assemblée nationale aussi.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Outré par la tuerie d'Orlando, le maire de Québec, Régis Labeaume, a dénoncé un acte «dégoûtant» et placé le drapeau arc-en-ciel en berne devant l'hôtel de ville.

«C'est épouvantable. C'est tellement dirigé contre une communauté particulière», a réagi M. Labeaume à propos de la communauté LGBT à qui il a maintes fois montré son soutien au fil des ans.

«Je présume que les fous furieux de la National Riffle Association vont trouver une autre justification et quelques républicains», a-t-il laissé tomber à propos de cette organisation, figure de proue du lobby en faveur des armes à feu aux États-Unis.

«C'est vraiment dégoûtant», a ajouté M. Labeaume en mêlée de presse à l'hôtel de ville lundi matin.

La veille, le maire de Québec avait réagi sur sa page Facebook en partageant son indignation et son soutien. «Le terrorisme et l'homophobie de cet acte se doivent d'être dénoncés et condamnés», écrivait-il.

«Pour marquer notre solidarité à la communauté LGBT, le drapeau arc-en-ciel sera mis en berne devant l'hôtel de ville. Toutes nos condoléances aux familles des victimes.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer