Hommage au «Claude Dubois de Saint-Roch»

L'artiste Pierre Bilodeau, que l'on voit ici en... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

L'artiste Pierre Bilodeau, que l'on voit ici en action sur le parvis de l'église, a profondément marqué la communauté de Saint-Roch par sa musique et ses valeurs.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pierre Bilodeau, le «Claude Dubois de Saint-Roch», n'était décidément pas un citoyen comme les autres. Décédé cet hiver à l'âge de 56 ans, le musicien de rue et travailleur communautaire aura bientôt son hommage permanent sur le parvis de l'église de la rue Saint-Joseph.

Pour le touriste et le marcheur de passage en basse ville, Pierre Bilodeau ne semblait être qu'un simple musicien de rue grattant sa guitare. Pour bien des résidents de Saint-Roch, il était surtout connu pour sa plus qu'honnête reprise de Si Dieu existe de Claude Dubois, mais sans plus.

Or, pour les habitués du parvis - dont beaucoup vivent dans la marge -, il était un véritable phare. Nombre d'entre eux se sont donc mobilisés dans les dernières semaines pour lui offrir un ultime hommage.

Le fruit de leur travail sera récompensé le 18 juin, alors qu'une partie du parvis sera reconvertie en «Hommage Pierre Bilodeau». La paroisse Notre-Dame de Saint-Roch a en effet accepté qu'une plaque de bronze soit installée en son honneur sur une colonne de l'église. Elle surplombera un petit aménagement qui inclura un piano, quelques bancs et des bacs à fleurs.

Manon Tanguay, Serge Linteau, Lise Savard, Jean Fortin,... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 2.0

Agrandir

Manon Tanguay, Serge Linteau, Lise Savard, Jean Fortin, Vanessa Tanguay et Sabrina Tanguay ont décidé de créer le Comité Pierre Bilodeau afin d'amasser des fonds en vue de cette «place publique». 

Le Soleil, Pascal Ratthé

Lise Savard est une grande amie du disparu depuis une trentaine d'années. C'est elle qui, avec quelques camarades, a décidé de créer le Comité Pierre Bilodeau afin d'amasser des fonds en vue de cette «place publique». «Pierre n'aimait pas être sous les projecteurs. Mais quand il y avait une scène, il voulait être dessus! raconte-t-elle. Je voulais lui faire sa propre scène, à son image, à sa façon.»

Le curé de la paroisse Notre-Dame de Saint-Roch, l'abbé Jean Picher, n'aura pas été difficile à convaincre. «Pierre a déjà été assistant-sacristain à l'église et il a déjà habité au presbytère», souligne Mme Savard. Des organismes communautaires pour lesquels il a oeuvré ont rapidement manifesté le désir de prêter main-forte. La table de quartier L'EnGrEnAgE parraine l'initiative et sert de fiducie pour les dons remis au Comité Pierre Bilodeau. Le Rendez-vous centre-ville participe également à l'effort.

Le parvis, une famille

Sabrina Tanguay, la nièce de M. Bilodeau, est profondément touchée par la générosité de la communauté de Saint-Roch. «Je savais qu'il était aimé, je savais qu'il aidait beaucoup de personnes. Il servait de pilier», confie-t-elle au Soleil. «Ça fait chaud au coeur d'être accompagnée [dans le deuil].»

Mme Tanguay ne fréquentait pas le parvis, mais savait que son oncle était important pour bien des gens là-bas. Ayant lui-même eu des problèmes de consommation, Pierre Bilodeau n'avait pas bu une goutte d'alcool en 17 ans au moment de son décès. Plusieurs âmes aux prises avec divers problèmes ou questionnements se dirigeaient vers lui pour obtenir son écoute et son expérience.

«Ça a laissé tomber les préjugés que j'avais du parvis de l'église, sans mettre tout le monde dans le même bateau», poursuit Mme Tanguay. «Ceux qui l'entouraient et ceux qui étaient proches de lui, ce sont toutes des bonnes personnes qui ont souvent le même bagage que lui. Je comprends pourquoi il aimait tant aller là, il se sentait en famille.»

Le comité s'occupera bénévolement d'entretenir la petite place publique. Un volontaire est toujours recherché pour le piano, qui doit être sorti le matin puis rangé le soir, une tâche qui incombait à Pierre Bilodeau ces deux dernières années.

Le dévoilement de l'hommage débutera le 18 juin à 13h.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer