Baie-Comeau donne autant que Québec pour Fort McMurray

Les dons en argent et les dons de... (AFP, Cole Burston)

Agrandir

Les dons en argent et les dons de vêtement affluent de partout au pays pour venir en aide aux victimes de l'incendie de Fort McMurray.

AFP, Cole Burston

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) La municipalité de Baie-Comeau a clairement exprimé sa compassion envers la population de Fort McMurray en versant à la Croix-Rouge canadienne un don substantiel de 10 000 $, soit le même montant que celui offert par la Ville de Québec, pourtant 25 fois plus populeuse que le chef-lieu de la Manicouagan.

«Comme partout au Canada, nous sommes solidaires de la communauté de Fort McMurray et nous souhaitons les aider à se relever de cette catastrophe humaine, sociale et économique», a fait savoir dans un communiqué le maire de la localité de 22 000 habitants, Claude Martel.

Si Baie-Comeau se montre particulièrement généreuse, c'est qu'il y aura bientôt 25 ans, elle aurait peut-être pu vivre la même situation que la capitale des sables bitumineux. En juin 1991, trois grands feux de forêt se sont rejoints pour former un gigantesque brasier qui a ravagé 3100 kilomètres carrés de forêt. En comparaison, le feu de Fort McMurray atteignait hier 2300 kilomètres carrés.

De Forestville à Baie-Comeau, la région avait alors vécu plusieurs jours sur le qui-vive, les autorités se préparant au pire. Environ 4000 citoyens de Pessamit et de Ragueneau ont même dû être évacués devant la progression des flammes. Heureusement, contrairement au nord-est de l'Alberta ravagé, on ne compte aucune agglomération urbaine touchée, à part évidemment des centaines de chalets incendiés.

 60 millions $ au total

Comme Baie-Comeau, de nombreuses municipalités canadiennes ont donné à la Croix-Rouge. Devant l'affluence des dons de partout et l'urgence de la situation, l'organisme ne s'est pas encore penché sur l'origine des dons, par province et par municipalité. On sait toutefois que sur les 60 millions $ annoncés lundi, il y a 51 millions en provenance du public et 9 millions d'entreprises privées.

«Et c'est déjà beaucoup plus que 60 millions car les lignes [téléphoniques] ne dérougissent pas», a indiqué Carl Boisvert, du bureau québécois de la Croix-Rouge. «On va sûrement reconnaître de façon particulière les efforts des provinces et des municipalités qui auront fait des dons, mais on n'en est pas encore rendus là», a-t-il conclu.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer