La Meute, de groupe Facebook à groupe réel

Le statut d'OSBL permettra à La Meute de... (123RF)

Agrandir

Le statut d'OSBL permettra à La Meute de récolter des fonds pour ses activités et ses différentes campagnes de mobilisation.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Meute passe à «un nouveau chapitre» de son existence. Le groupe «contre l'invasion de l'islam sur nos terres», qui rassemble désormais 42 000 personnes sur Facebook, serait officiellement enregistré comme organisation sans but lucratif (OSBL) et prévoit déjà des activités de financement.

Le fondateur du mouvement, Eric Venne, qui se présente sous le nom d'Eric Corvus sur les réseaux sociaux, en a fait l'annonce cette semaine aux nombreux membres de la page Facebook créée à l'automne 2015. «Je suis fier de vous annoncer que nous sommes officiellement devenus un OSBL», a-t-il écrit le 2 mai. 

Le Soleil a tenté de repérer La Meute au Registraire des entreprises du Québec au cours des derniers jours, sans succès. L'explication est simple : l'organisation a été enregistrée sous un autre nom «afin de sécuriser chaque membre du Conseil qui a signé et donné leur adresse au registraire [qui est public]», a indiqué M. Venne, toujours dans son annonce. «Nous allons dévoiler le nom de l'OSBL en temps et lieu afin de nous protéger face à la gaugauche radicale et aux islamistes.» 

Le statut d'OSBL permettra à La Meute de récolter des fonds pour ses activités et ses différentes campagnes de mobilisation. Pour justifier la création d'un organisme, La Meute devrait avoir le mandat, entre autres, d'offrir des services de soutien aux victimes d'actes terroristes au Québec. «Cette semaine, je vais ouvrir le compte de banque et ainsi débutera un nouveau chapitre de notre Meute», a poursuivi son fondateur, un vétéran des Forces armées canadiennes qui a déjà été déployé en Afghanistan. 

Une activité de financement est notamment prévue le 21 mai dans la région de Québec, dont le lieu n'a pas été précisé. Elle est réservée à ses adeptes de la région de la Capitale-Nationale. 

La Meute anticipe déjà devoir utiliser des fonds à des fins juridiques, notamment pour se défendre d'éventuelles poursuites. L'argent servira aussi au fonctionnement de l'organisation, qui souhaite se trouver un local permanent. 

Sortir du virtuel 

La Meute, d'abord une page Facebook - toujours secrète malgré ses milliers de membres - «sert à réunir ceux qui sont inquiets face à l'envahisseur islamique qui avance sournoisement sur nos terres et gravite tranquillement à travers la sphère politique».

À sa première entrevue accordée publiquement, fin décembre 2015, M. Venne avait manifesté au Soleil son intention de sortir La Meute «du virtuel». «On veut éventuellement devenir un groupe suffisamment important afin d'être un poids politique qui permettra de faire entendre ceux qui sont en désaccord avec les positions actuelles du gouvernement fédéral et provincial», avait-il dit. 

La Meute est opposée à l'arrivée massive de migrants syriens - qu'elle qualifie de cheval de Troie - au pays. Le groupe est également opposé au projet de loi 59 visant à interdire tout discours haineux, et prévoit lancer une campagne contre les produits halals.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer