Où Jacques Cartier a-t-il planté sa croix?

En 1934, l'imposante sculpture de granit est installée...

Agrandir

En 1934, l'imposante sculpture de granit est installée sur deux wagons et transportée par train jusqu'a Québec. On raconte que les initiales des artisans seraient inscrites a son sommet.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Geneviève Gélinas</p>
Geneviève Gélinas

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Gaspé) Deux marins de Percé mettent leur grain de sel dans le débat sur l'emplacement où Jacques Cartier a planté sa croix en 1534. Selon eux, elle n'a pas été érigée à la pointe O'Hara, où se trouve aujourd'hui le centre-ville de Gaspé, mais bien sur la pointe de Penouille, de l'autre côté de la baie de Gaspé.

Leur opinion est guidée par des années de navigation sur les eaux sillonnées par Cartier. «Il faut que l'hypothèse tienne la route en bateau. Cartier n'a pas fait le tour de la Gaspésie en auto ni en train!» dit Martin Ouellet, vétérinaire de formation, coauteur avec Donald Cahill d'un article paru dans la revue d'histoire Acadiensis. M. Cahill, naturaliste et peintre de marine, fait de la recherche pour ses tableaux historiques.

Deux marins de Percé mettent leur grain de sel dans le... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

En juillet 1534, Cartier arrive de Percé après avoir exploré la baie des Chaleurs. Il entre dans la baie de Gaspé pour se mettre à l'abri de forts vents. Le 24 juillet, il profite de son escale pour planter une croix, symbole de la prise de possession du territoire par le roi de France. 

Pour certains historiens, Cartier a jeté l'ancre à la pointe O'Hara, à l'embouchure de la rivière York, qui se jette dans la baie. C'est d'ailleurs là qu'est érigée une croix commémorative en granit, sur le site Berceau du Canada, une reconstitution des quais et bâtiments du vieux Gaspé.

Cahill et Ouellet trouvent cette hypothèse peu convaincante. Cartier était «en milieu hostile, il devait garder une marge de manoeuvre pour se sauver en cas de pépin. Il n'y avait aucun intérêt d'aller s'installer dans un petit racoin [comme l'embouchure de la York]», remarque M. Ouellet.

L'explorateur disposait déjà d'un abri naturel derrière la barre de sable de Sandy Beach, un peu en aval de la baie. Un pilote contemporain de Cartier a décrit le lieu comme le havre idéal, rappellent les auteurs. Il abrite encore aujourd'hui le port industriel de Gaspé.

Repère visuel

La croix ne marquait pas seulement la prise de possession, mais était surtout un repère visuel. Il aurait été «assez discret» de la planter dans l'embouchure de la York, dit M. Cahill, un endroit caché à la vue des navires qui entrent dans la baie. Au contraire, la pointe de Penouille est assez visible pour qu'aujourd'hui encore, les feux d'alignement pour les navigateurs y soient situés.

Cartier a planté sa croix en présence d'Iroquois, venus en Gaspésie pour pêcher le maquereau, indique Cartier dans ses écrits. «Du maquereau, en eau douce, il n'y en a pas. Les bons endroits, c'est Penouille et Sandy Beach», remarque M. Ouellet.

En visite en territoire micmac, les Iroquois avaient aussi besoin du «point de vue stratégique» de Penouille pour surveiller les alentours. La pointe, où coule un ruisseau d'eau douce, était «l'endroit idéal» pour un campement, dit M. Cahill. 

M. Ouellet ne remet «aucunement en cause» l'emplacement de la croix de granit commémorative. «On n'est pas en guerre. Mais d'un point de vue de marin, la pointe O'Hara n'a pas de sens. Le parc Forillon [qui gère Penouille] ne devrait pas avoir peur de parler de Cartier sur la pointe de Penouille.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer