Le local pour les musulmans de la Rive-Sud ouvre ses portes

La salle de prière de la communauté musulmane... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La salle de prière de la communauté musulmane de la Rive-Sud, dans le Vieux-Lévis, ouvre ses portes ce midi pour la prière du vendredi.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La communauté musulmane de la Rive-Sud se réunira pour la première fois aujourd'hui, à l'occasion de la prière du vendredi, dans un local du Vieux-Lévis. Les fidèles ont été invités à garder profil bas, histoire de ne pas bousculer les habitudes de vie du voisinage.

«Il n'y a pas de minaret ni de haut-parleur à l'extérieur comme certains ont pu le croire. Une mosquée, c'est plus gros», explique Marie-Josée Coulombe, porte-parole de l'Association des musulmans et musulmanes du Grand Lévis, au sujet de cette petite salle qui se fond dans le paysage, au coin de l'avenue Bégin et de la rue Carrier.

«Ça devenait de plus en plus problématique de traverser les ponts une fois par semaine pour aller prier à Québec. Au travail, je ne voulais pas déranger les autres», explique la mère de quatre enfants, employée chez Desjardins, qui a adhéré à l'islam par «choix personnel» il y a 18 ans, avant de rencontrer son mari d'origine tunisienne, un travailleur de la Davie. «Nous avons habité un an en Tunisie avant de venir nous installer ici, en 2009.»

C'est d'ailleurs son conjoint qui, avec l'aide d'autres bénévoles, a mis la main à la pâte afin de retaper le local de prière. L'aménagement de salles de toilettes pour hommes et femmes a été la rénovation la plus importante. «Pour le reste, de la peinture, un rideau, un tapis, c'est pas mal tout, on a choisi de garder ça simple. Le local est petit, mais on va voir comment ça va évoluer.»

La résidente de Berthier-sur-Mer mentionne que les fidèles ont été invités à ne pas stationner leur véhicule sur l'avenue Bégin, mais plutôt dans les rues avoisinantes afin de ne pas nuire aux commerçants du secteur. «On a également demandé qu'il n'y ait pas d'attroupements sur le trottoir. Pour discuter, on demande aux gens de rentrer à l'intérieur.»

Aucune affiche n'indique la présence du lieu de prière. L'endroit ne sera pas protégé pour l'instant par un système de surveillance afin d'éviter des actes de vandalisme comme ceux commis en mars 2015 à la mosquée de Québec, rue Marie-de-l'Incarnation. La porte principale sera toutefois verrouillée en tout temps, les fidèles pouvant pénétrer dans l'établissement grâce à un code à composer sur un clavier.

À l'exception de quelques craintes de citoyens exprimées ici et là, l'arrivée de ce lieu de culte musulman ne semble irriter personne dans le secteur, ajoute-t-elle, précisant que le curé de la paroisse est venu leur rendre visite.

Imam modéré

Même si aucun imam n'a encore été choisi pour officier la prière du vendredi, Mme Coulombe mentionne qu'il s'agira d'un membre du conseil d'administration, dont les textes devront avoir été approuvés au préalable. «On ne veut pas quelqu'un de radical, mais un modéré, quelqu'un de jeune, qui a des enfants et qui connaît la vie en Occident.»

Une quarantaine de familles musulmanes habitent la Rive-Sud, y compris le territoire de Bellechasse. Ce nombre est en expansion, mentionne Mme Coulombe, en raison de l'accroissement de l'immigration et de la demande en main-d'oeuvre.

L'inauguration officielle du local aura lieu dans le courant du mois, à une date qui reste à déterminer. Les élus municipaux, y compris le maire Gilles Lehouillier, et les citoyens seront invités pour l'occasion.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer