Collecte et murale pour les 25 ans de Pearl Jam

Karl-Emmanuel Picard, co-propriétaire de l'Anti, organisera une collecte... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Karl-Emmanuel Picard, co-propriétaire de l'Anti, organisera une collecte de denrées, un barbecue, ainsi que la création d'une murale, peu avant le passage de Pearl Jam à Québec.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le concert de Pearl Jam au Centre Vidéotron, le 5 mai, sera l'occasion de célébrer les 25 ans de la formation en images et en s'impliquant dans la communauté. Une collecte de denrées, un barbecue, ainsi qu'une murale se feront à l'Anti, peu avant le passage des rockers.

Dès maintenant et jusqu'au 30 avril, les fans de Pearl Jam sont invités à donner généreusement au profit des moins nantis. L'objectif? Remplir 25 paniers de denrées non périssables, qui seront remis à l'organisme La bouchée généreuse, à Limoilou. Ceux qui participeront auront la chance de gagner une paire de billets pour le spectacle de la troupe d'Eddie Vedder.

C'est à l'initiative de Pearl Jam que ces activités auront lieu. Karl-Emmanuel Picard, copropriétaire de l'Anti, confie avoir été contacté par les promoteurs pour organiser le tout : «Pearl Jam a l'habitude, dans les différentes villes qu'il visite, de faire des murales et de redonner à la communauté», explique-t-il.

La collecte aura lieu toute la semaine et culminera sur des activités spéciales, à partir de midi le samedi 30 avril. En plus d'un barbecue, les visiteurs pourront assister à la création d'une murale extérieure, inspirée de Pearl Jam. Le muraliste Phelipe Soldevila, qui a notamment donné un nouveau souffle à la façade où était l'ancien cinéma Charest, en plus d'avoir signé une murale inspirée de Pellan au coin Cartier-René-Lévesque, sera à l'oeuvre sur la terrasse de l'Anti. La naissance de cette oeuvre visuelle fera aussi l'objet d'un tournage.

Équipe locale

Karl-Emmanuel Picard raconte que, bien qu'elles soient nées de la volonté de Pearl Jam, ces activités sont entièrement le fruit d'une équipe locale et impliquent essentiellement des gens d'ici.

«On s'est tous unis, le Centre Vidéotron, l'Anti et [la maison de production] District 7; on s'est tous contactés depuis un mois pour présenter un plan intéressant.»

Pearl Jam n'est pas la première formation de l'extérieur à souhaiter s'impliquer dans les villes où elle s'arrête. Le DJ Skrillex avait fait de même lors de son récent passage au Festival d'été, afin de remettre de l'équipement au centre de formation l'Ampli. Roger Waters, lui, avait recruté du côté de Jeunes musiciens du monde, en 2012, pour constituer la chorale qui l'appuyait dans la pièce Another Brick in the Wall Part 2.

Partager

À lire aussi

  • Pearl Jam évoque Québec sur Twitter

    Sur scène

    Pearl Jam évoque Québec sur Twitter

    À la veille de leur spectacle à Québec, Pearl Jam a tenu à partager sur Twitter une photo de la murale réalisée en leur honneur à l'Anti par... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer