200 nouvelles places dans les camps de jour de Lévis

Les inscriptions aux camps de jour de la... (Fournie par la Ville de Lévis)

Agrandir

Les inscriptions aux camps de jour de la Ville de Lévis commenceront le 11 avril, à 19h et on s'attend à ce que le site web et la ligne téléphonique soient pris d'assaut par les parents.

Fournie par la Ville de Lévis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Aux prises avec des camps de jour trop populaires, la Ville de Lévis a décidé d'augmenter le salaire de ses animateurs d'environ 1 $ l'heure, ce qui lui permettra d'accueillir près de 200 enfants de plus cet été. 

«On devrait pouvoir diminuer notre liste d'attente de moitié cette année», soutient François Bilodeau, directeur adjoint à la vie communautaire, en conférence de presse. 

Le début des inscriptions aura lieu le 11 avril, à 19h, et on s'attend à ce que le site Web et la ligne téléphonique soient pris d'assaut par les parents. «Normalement, 82 % des places disponibles partent après une heure», lance M. Bilodeau. 

Pour améliorer l'accessibilité à ses camps de jour, la Ville de Lévis a toutefois décidé de ne plus accepter les enfants de cinq ans qui entreront à la maternelle en septembre, libérant ainsi quelques places. Ceux-ci devront rester à la garderie ou aller en camp de jour privé jusqu'à leur entrée à l'école. 

Mais même avec cette nouvelle mesure, il est probable que des dizaines d'enfants se verront refuser l'accès encore une fois cette année. La Ville invite les parents à s'inscrire sur la liste d'attente et se donne l'objectif d'accueillir toutes les inscriptions dès 2017. «On s'est dit qu'on ne refuserait pas d'animateur. Alors, s'il y a plus de jeunes qui veulent travailler pour nous, on va accueillir plus d'enfants, c'est sûr!» lance le maire Gilles Lehouillier. 

Ces adolescents et jeunes adultes qui gagnaient 11,67 $ l'heure l'an dernier verront leur salaire passer à 12,62 $ jusqu'à 14,61 $ l'heure, car un système d'échelons les incitant à revenir d'année en année a été instauré. 

Hausse pour les parents

Une partie de la facture sera refilée aux parents, qui paieront le camp de jour 75 $ par semaine au lieu de 66 $ l'an dernier. «Mais on est encore très compétitifs par rapport au privé. C'est presque du simple au double», explique M. Lehouillier. La Ville de Lévis est capable de garder les prix bas, parce qu'elle subventionne ce service aux deux tiers.

À Québec, les camps de jour de coûtent entre 176 $ et 216 $ par enfant pour l'été. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer