Funérailles de René Angélil: Québec paiera 50000$

L'entreprise de Céline Dion a facturé notamment l'embauche... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'entreprise de Céline Dion a facturé notamment l'embauche d'une agence de sécurité privée, alors que l'État avait déployé un important contingent policier, selon la radio 98,5 de Montréal.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le gouvernement du Québec paiera 50 000$ pour les funérailles nationales réservées à René Angélil et dont le coût total s'élève à quelque 700 000$.

Le ministère des Relations internationales (MRI), dont le service du protocole a été impliqué dans l'événement, a indiqué jeudi après-midi qu'il déboursera très exactement 49762,76$. Un montant qui se situe dans la moyenne des sommes généralement payées pour des funérailles nationales.

À titre d'exemple, en dollars constants, celles du hockeyeur Jean Béliveau ont coûté à Québec 60582,75$ en 2014 et celles de l'ex-ministre Claude Béchard 33165,40$, en 2010. 

Selon les informations de Cogeco Nouvelles, le MRI a d'abord avalé de travers en recevant de Production Feeling, la maison de gérance qui représente Céline Dion, une note totale de 700 000 $ pour les funérailles. Un processus de négociation s'en serait suivi sur une période de quelques jours. 

Officiellement, le ministère soutient plutôt qu'une liste des coûts lui a été soumise et que Production Feeling a simplement cherché à savoir ce qui pouvait lui être remboursé. «Il n'y a pas eu de chicane», assure François Caouette, l'attaché de presse de la ministre Christine St-Pierre. La décision quant au montant à rembourser a été arrêtée hier par des fonctionnaires selon des grilles préétablies. 

«Quand il y a des funérailles nationales, le volet cérémonie publique, ça relève de nous, explique M. Caouette. On parle du transport, l'avis de décès, le drapeau sur le cercueil, le photographe, le registre de condoléances, les fleurs, les frais d'église... Tout le reste, tout ce qui est autour de la cérémonie publique, ça relève de la famille du défunt.»

La maison Productions Feeling n'a pas retourné l'appel du Soleil, jeudi. 

Il existe présentement trois types de funérailles dans lesquels le gouvernement du Québec s'implique. Les funérailles d'État, réservées règle générale aux anciens premiers ministres, dont le coût s'élève en moyenne à quelque 145000$. Les funérailles nationales, pour les Québécois qui ont marqué leur sphère d'activité, comme René Angélil, et dont la facture se situe entre 25000$ et 85000$. Et les funérailles civiques, par exemple pour un policier mort en devoir, pour lesquelles le MRI offre du soutien, mais pas de financement. 

Une nouvelle catégorie de cérémonie pourrait voir le jour à la lumière de la situation mondiale contemporaine, note l'attaché de presse Caouette. «Les temps changent et on fait face à de nouvelles situations, comme les décès lors d'attentats, a-t-il indiqué. On est en train de revoir tout ça.» Une catégorie «cérémonie d'hommage aux victimes» pourrait être créée pour des cas comme ceux des Québécois décédés dans l'attentat de Ouagadougou.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer