Les achats militaires reportés mais les vétérans sortent gagnants

Le rééquipement promis des Forces armées canadiennes a essentiellement été... (Photo d'archives)

Agrandir

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Murray Brewster
La Presse Canadienne
Ottawa

Le rééquipement promis des Forces armées canadiennes a essentiellement été reporté après la prochaine élection fédérale dans le cadre de ce premier budget du gouvernement Trudeau, qui repousse des milliards de dollars en dépenses en immobilisations à 2020 - ou même plus tard.

Le plan fiscal libéral reporte 3,7 milliards $ en dépenses militaires planifiées - navires, avions et véhicules - à plus tard, mais le ministre des Finances, Bill Morneau, assure que ce ne sont pas des coupures du financement militaire.

Le ministre dit que les libéraux ont besoin d'une année pour déterminer les priorités du Canada en matière de défense.

Afin de s'assurer que les fonds soient disponibles au moment où ils sont requis par l'armée, certains ont été réalloués dans la planification financière, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse avant le dépôt du budget en Chambre. Lorsqu'ils auront besoin de cet argent, il sera dans le cadre financier, dit-il.

D'autre part, les vétérans ont été parmi les plus grands gagnants de mardi dans cette frénésie de dépenses libérales.

Indemnités d'invalidité améliorées

Les anciens combattants canadiens verront des indemnités d'invalidité améliorées, un accès plus grand aux bénéfices d'incapacité permanente et un plus généreux programme de remplacement du revenu pour les soldats blessés - des mesures qui totalisent 5,6 milliards $ sur six ans, à partir de cette année.

Le budget donne suite à un engagement précédent de rouvrir neuf bureaux régionaux de services pour les anciens combattants qui avaient été fermés par le précédent gouvernement conservateur, mais ne précise pas quand cela se produira.

Les libéraux avaient promis chacune de ces mesures lors de la campagne électorale de l'automne dernier.

Détérioration des équipements

Ce qui a surpris dans ce budget est cette décision de reporter les coûteuses dépenses d'approvisionnement - un sujet chaud pour les militaires qui composent avec de sérieux problèmes de détérioration de leur équipement.

Les conservateurs avaient fait la même chose lors des deux budgets précédents.

Le total cumulatif des dépenses militaires reportées a maintenant atteint 10,4 milliards $, a déclaré l'analyste en défense Dave Perry du Canadien Global Affairs Institute.

Pour le gouvernement précédent, les reports étaient en lien avec les efforts faits pour équilibrer le budget, a dit M. Perry.

Pour être juste avec les libéraux, ils ont besoin de déterminer leurs priorités et de réparer le système déficient d'approvisionnement militaire, a-t-il noté.

«Cela reflète en termes budgétaires qu'ils ne peuvent pas acheter des équipements», a dit M. Perry.

L'importance politique, a dit M. Perry, est que la Défense nationale va s'attendre à avoir son argent à un moment où les libéraux devront être sérieux dans leurs efforts de réduction du déficit, qui est projeté à 29,4 milliards $ cette année, et qui devrait baisser à 14,4 milliards $ d'ici 2020-21.

«Ils vont littéralement avoir un problème dans cinq ans parce que c'est à ce moment que la facture va arriver», ajoute M. Perry.

Bien que cela ne soit pas mentionné dans le budget, les responsables des finances ont dit que la promesse libérale de maintenir les augmentations annuelles au budget opérationnel à trois pour cent pour compenser l'inflation tenait toujours.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer