Cyrille Delâge, le coloré coroner

Me Cyrille Delâge (à droite) enquêtant sur un... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Me Cyrille Delâge (à droite) enquêtant sur un incendie à Charlesbourg en 1993

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) BILLET / À venir jusqu'à ce mardi matin de février, Cyrille Delâge avait toujours refusé les entrevues à la presse. Dans les archives, j'avais retrouvé seulement un entretien publié en 2007 par la revue Hors feu, du ministère de la Sécurité publique. Rien de bien compromettant ou de très personnel.

Pendant des mois, j'avais néanmoins tenté ma chance. De multiples courriels et appels à son bureau semblaient me condamner moi aussi à frapper dans le vide. Jusqu'à ce message laconique, après les Fêtes, laissé sur mon répondeur. Une voix reconnaissable entre toutes. «Monsieur Provencher? Cyrille Delâge. Je vous oublie pas, on se reparle.»

Un autre coup de fil vint deux semaines plus tard. «Monsieur Provencher? Cyrille Delâge. Ça marche. Je suis libre. Pouvez-vous être là dans une heure?»

J'étais loin de penser que cette entrevue allait être sa première et sa dernière. Le célèbre coroner en arrachait. À bientôt 81 ans, il éprouvait de plus en plus de mal à marcher. Ses jambes étaient enflées. Une intervention chirurgicale en décembre l'avait privé du talon et du gros orteil d'une jambe, le forçant à utiliser une canne, ce qui le faisait damner. «Là, c'est reparti dans le bon sens, mais j'ai eu peur en chien.»

Pendant plus d'une heure, je l'avais écouté avec fascination raconter ses histoires et anecdotes. En 60 ans de carrière, le coloré personnage s'était bâti un impressionnant réseau de contacts. Doté d'une mémoire phénoménale, il donnait l'impression de connaître tout le monde à Québec, voire au Québec. Un instant, il se répandait en éloges sur les uns; l'instant d'après, il pouvait passer un savon aux autres, avec quelques mots d'église à la clé.

Cyrille Delâge n'avait pas peur d'appeler un chat un chat, disant ne pas apprécier «le monde constipé». En même temps, il savait que son franc-parler lui avait valu bien des ennemis.

Je le revois encore me fixer droit dans les yeux quand je lui ai demandé pourquoi il n'avait jamais hésité à «r'virer dans ses shorts» un témoin récalcitrant: «Moi, y'a rien qui peut m'écoeurer plus dans la vie que quelqu'un qui me ment en pleine face, sachant que je sais la vérité, comprenez-vous?»

Quelques jours avant l'entrevue, Me Delâge avait reçu le Mérite québécois de la sécurité civile et incendie. Il s'était rendu à l'Assemblée nationale recevoir son prix des mains du ministre Martin Coiteux qui n'avait pas hésité à l'encenser. Un honneur qu'il avait accepté avec son humour pince-sans-rire.

«Quand on entend des éloges comme ça, règle générale, m'avait-il avoué, c'est qu'on s'apprête à enterrer l'individu. Moi, personnellement, je ne suis pas prêt à mourir. J'aimerais seulement qu'on ne répète pas sur moi ce que Frank Sinatra avait dit à la mort de l'actrice Kitty Kelly. Semble-t-il qu'à ses funérailles, il y avait 3005 personnes: cinq membres de sa famille, pis 3000 autres venus voir si la vieille crisse était ben morte...»

Avant de lui serrer la main, je l'avais encouragé à écrire ses mémoires. Autant de souvenirs ne pouvaient sombrer dans l'oubli. Il avait répondu qu'il y pensait, sans plus. De toute évidence, ce projet n'était pas dans les priorités de ce bourreau de travail.

Si ce livre qui ne sera jamais avait été à l'image du personnage, c'est-à-dire aussi direct que percutant, à n'en pas douter que plusieurs en auraient pris pour leur rhume. «Si je le fais, en tout cas, j'en connais qui vont se sauver, osti, y vont s'en aller en Australie...»

Ai comme l'impression qu'ils sont quelques-uns à l'avoir échappé belle...

Partager

À lire aussi

  • Cyrille Delâge meurt à 80 ans

    Justice et faits divers

    Cyrille Delâge meurt à 80 ans

    Le Québec perd un illustre coroner et commissaire aux incendies avec le décès de Cyrille Delâge. Avec lui s'éteint un demi-siècle d'enquêtes qui ont... »

  • Cyrille Delâge a toujours le feu sacré

    La capitale

    Cyrille Delâge a toujours le feu sacré

    Au cours de sa longue carrière à titre de coroner et de commissaire aux incendies de la Ville de Québec, Cyrille Delâge a mené plus de 3500 enquêtes,... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer