Un cardinal témoignera sur les cas d'agressions sexuelles

Le cardinal George Pell, le plus haut conseiller... (AP, Andrew Medichini)

Agrandir

Le cardinal George Pell, le plus haut conseiller financier du pape François, témoignera dans une salle de conférence d'un hôtel de Rome, durant trois soirées consécutives.

AP, Andrew Medichini

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nicole Winfield
Associated Press
Vatican

L'un des plus hauts responsables du Vatican devra témoigner en public, dès dimanche, sur les agressions sexuelles commises par les membres du clergé, une démonstration rare de la reddition de comptes des plus hauts prêtres.

Le cardinal George Pell, le plus haut conseiller financier du pape François, témoignera dans une salle de conférence d'un hôtel de Rome, durant trois soirées consécutives. Il répondra par vidéoconférence aux questions de la commission royale d'enquête de l'Australie, en présence de plaignants qui pourront le confronter directement.

Le témoignage aura lieu de 22 h à 2 h du matin, heure de Rome, pour s'adapter au décalage entre l'Italie et l'Australie. Les arrangements ont été faits après que M. Pell eut demandé à être exempté du voyage en avion jusqu'à son pays d'origine, en raison d'une condition cardiaque, jusque-là inconnue du public.

Cet accommodement a eu l'effet collatéral d'attirer l'attention sur l'événement, qui aurait peut-être été seulement relayé par quelques organes de presse australiens. Des médias américains et européens couvriront désormais l'histoire concernant prêtres pédophiles, viols d'enfants et tentative par l'Église de balayer les crimes sous le tapis. Le Vatican, il va sans dire, voudrait ne rien avoir à faire avec cette histoire.

Le témoignage de M. Pell commencera alors que, quelques heures plus tard aux États-Unis, le gala des Oscar pourrait remettre six prix au film Spotlight: édition spéciale, un drame sur l'enquête journalistique du journal Boston Globe sur les crimes pédophiles dans l'Église catholique de Boston.

Le cardinal est apparu deux fois devant la commission royale d'enquête sur la réaction institutionnelle aux agressions sexuelles sur des enfants. Cette commission d'enquête, la plus haute en Australie, porte sur la façon dont l'Église catholique et les autres institutions ont réagi à des dizaines d'années d'agressions sexuelles en Australie. Elle ne peut porter d'accusations, mais peut recommander de référer des cas à la police et aux procureurs.

George Pell nie toutes les allégations selon lesquelles il aurait mal géré des cas de pédophilie au sein du clergé, alors qu'il était archevêque de Melbourne et, par la suite, de Sydney, où il est resté jusqu'à sa nomination aux finances du Vatican en 2014. Il a aussi présenté ses excuses aux victimes pour les gestes des prêtres.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer