Micropuce pour tous les chats et les chiens adoptés à la SPA de Québec

La SPA de Québec installera sur tous les... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

La SPA de Québec installera sur tous les animaux qu'elle offre en adoption une micropuce qui contient un code permettant de retracer le propriétaire de l'animal.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Tous les chiens et les chats adoptés à la SPA de Québec seront dorénavant porteurs d'une micropuce.

Déjà installée sous la peau de plusieurs pitous et minous, la puce électronique de la taille d'un grain de riz sera maintenant systématique, a annoncé la SPA de Québec mardi.  

Cette micropuce, lisible par le lecteur que possèdent les cliniques vétérinaires et les refuges comme celui de la SPA de Québec contient un code qui, grâce à un registre sur Internet, permet de retrouver le nom et les coordonnées du propriétaire de l'animal. Elle joue en somme le même rôle qu'une médaille. «Mais contrairement à une médaille, elle ne peut pas être perdue ou arrachée», a expliqué au Soleil le directeur de la SPA de Québec, Denys Pelletier. 

De plus, l'implantation systématique d'une puce chez des animaux adoptés permet à l'organisme de remplir le cinquième et dernier des cinq critères de la Canadian Federation of Humane Societies (CFHS). L'organisme fédéral demande en effet à ce que chaque animal adopté soit vermifugé, stérilisé, vacciné, ait réussi une évaluation comportementale et soit micropucé. 

Le cas de Yema

Convaincu de la nécessité de la micropuce, Denys Pelletier n'a pas eu à chercher très loin un exemple montrant l'efficacité de cette technologie. Pas plus tard qu'en janvier dernier, Le Journal de Québec faisait état du cas de Yema, une chienne malamute d'Alaska perdue par son maître Florian Micouloud, un Français venu vivre au Canada pour un an en 2013. 

La chienne a été gardée par une personne visiblement sans scrupule pendant plus de deux ans avant d'être confiée à la SPA de Québec. La découverte de la présence d'une micropuce a permis à l'organisme de retracer le propriétaire aussi loin qu'en France. Toutou a ainsi pris l'avion pour retrouver son maître. 

«C'est un exemple pour la SPA de Québec, pour tous les refuges», a conclu M. Pelletier, qui a eu le plaisir d'annoncer la bonne nouvelle au maître de Yema, dans un premier temps incrédule de l'autre côté de l'Atlantique.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer