Des jeunes filles qui s'offrent aux proxénètes

Beaucoup de ces jeunes filles en sont rendues... (Photothèque Le Soleil, Gilles Gagné)

Agrandir

Beaucoup de ces jeunes filles en sont rendues à offrir elles-mêmes leurs services aux agences d'escortes.

Photothèque Le Soleil, Gilles Gagné

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La clientèle de La Maison de Marthe rajeunit depuis quelques années, note la directrice générale de cet organisme qui aide les femmes à sortir de la prostitution. Beaucoup de ces jeunes filles en sont rendues à offrir elles-mêmes leurs services aux agences d'escortes. «Ce n'est pas toujours parce qu'elles sont tombées amoureuses d'un pimp, ce n'est pas anodin, c'est beaucoup plus grave.»

Rose Dufour est confrontée tous les jours à... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

Rose Dufour est confrontée tous les jours à la misère de femmes qui ont vécu la prostitution et qui cherchent à s'en sortir.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Depuis 10 ans, Rose Dufour, une anthropologue spécialisée en santé publique, tient à bout de bras, avec des ressources minimales, cet établissement du quartier Saint-Sauveur qui offre des services de soutien aux femmes cherchant à retrouver une vie normale après avoir vendu leur corps pendant des années. Elle est aux premières loges pour constater que la prostitution change lentement de visage.

«On remarque depuis les cinq à sept dernières années un phénomène nouveau, soit une augmentation importante des jeunes filles qui abordent elles-mêmes les proxénètes, par besoin de reconnaissance et d'affirmation, d'être cool et populaire, pour avoir de l'argent et pouvoir se payer vêtements, cellulaire et autres trucs à la mode, explique-t-elle. Elles croient qu'elles peuvent en sortir quand elles veulent.»

«Nos jeunes filles sont extrêmement naïves», poursuit Mme Dufour, qui estime que ces jeunes filles, à peine majeures, souffrent de graves carences affectives «au point de succomber à tout homme qui leur manifeste un peu d'affection». Pour la plupart, elles sont issues de familles dysfonctionnelles, où abondent les cas d'inceste et d'abus sexuels.

Selon la spécialiste, le «pernicieux discours» de l'industrie du sexe n'est pas étranger à cette nouvelle réalité, amplifiée par les médias sociaux. «Il n'y a pas de contre-discours. On banalise la pornographie, la sexualité libre, les partenaires multiples. Des jeunes filles croient à ce discours, au point de s'embarquer dans un engrenage qu'elles ne pourront pas contrôler.»

Si La Maison de Marthe accueille essentiellement des femmes âgées de 18 à 60 ans, les adolescentes demeurent des proies de choix pour les réseaux et gangs de rue, soutient-elle. Près de 15 ans après le scandale de la prostitution juvénile, rien ne permet de croire que le phénomène est mort et enterré. «Ce n'est pas disparu d'un coup, c'est impossible.»

Par nécessité

Rose Dufour est confrontée tous les jours à la misère de femmes qui ont vécu de la prostitution et qui cherchent à s'en sortir. Le plus souvent, elles sont aux prises avec de graves problèmes de toxicomanie, ce qui rend leur reconstruction d'autant plus difficile.

Dans son mémoire présenté devant le comité interministériel sur l'exploitation sexuelle du gouvernement du Québec, il y a trois ans, Mme Dufour s'en était déjà ouverte publiquement. «L'acquisition de la sobriété est une condition majeure pour quitter la prostitution. Depuis l'ouverture de La Maison de Marthe, la plus grande difficulté à laquelle nous sommes confrontées demeure l'accès rapide à une cure de désintoxication adéquate.»

Pour les femmes qui reçoivent l'aide de son organisme, la prostitution est loin d'être un choix, plaide la spécialiste. «Elles le font par nécessité, souvent sous une forme ou autre de contrainte. Ce sont des femmes brisées, souillées. On n'a pas de femmes qui ont des histoires heureuses. S'il y en a qui en ont, elles ne sont pas chez nous.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer