Poursuivis pour avoir endommagé le masque de Toutankhamon

Le spécialiste allemand, Christian Eckmann procède à la... (AP, Amr Nabil)

Agrandir

Le spécialiste allemand, Christian Eckmann procède à la restauration de la barbe du masque funéraire du pharaon Toutankhamon.

AP, Amr Nabil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Le Caire, Égypte

Huit cadres et employés du musée du Caire encourent une sanction administrative pour avoir cassé en 2014 la barbe postiche du masque funéraire du pharaon Toutankhamon, célèbre trésor de l'Egypte antique, a indiqué dimanche le parquet à l'AFP.

L'ex-directeur général du Musée égyptien, le directeur du service de restauration, quatre cadres et deux ouvriers de ce département ont été «déférés pour un jugement d'urgence devant la cour disciplinaire», a expliqué à l'AFP Mohamed Samir, porte-parole du parquet administratif du Caire. Cette cour a compétence pour statuer sur le sort des fonctionnaires commettant des fautes dans l'exercice de leurs fonctions.

Les huit employés «ont traité une pièce qui date de plus de 3300 ans avec une extrême insouciance (...) occasionnant des dégâts qui sont toujours visibles sur le masque», a commenté dimanche M. Samir.

Ils sont poursuivis pour «grave négligence» et «violation flagrante des procédures scientifiques et professionnelles de restauration», selon le communiqué du parquet.

La barbe postiche symbole de tous les pharaons s'était détachée du menton lors de travaux d'électricité en août 2014. Ces derniers avaient contraint les employés du musée à déplacer le masque funéraire en or massif incrusté de pierres précieuses, datant de plus de 3300 ans et sans doute la pièce la plus célèbre de l'Egypte antique.

Colle epoxy

Des employés, sur décision de leurs supérieurs, avaient alors grossièrement recollé la barbe au moyen d'une importante couche de colle epoxy qui avait bavé sur le pourtour du menton.

Les huit présumés responsables avaient été immédiatement mutés dans un autre service en attendant les résultats de l'enquête.

Le 16 décembre, le célébrissime masque a finalement retrouvé sa place au musée après deux mois de restauration de sa barbe par une équipe menée par un spécialiste allemand, Christian Eckmann.

Découvert en 1922 par l'archéologue britannique Howard Carter dans la Vallée des Rois, à Louxor en Haute Egypte, le tombeau de Toutankhamon est le seul mausolée qui ait livré, à ce jour, le trésor intact de son propriétaire, plus de 5000 pièces dont la plupart en or. Les innombrables autres tombeaux de pharaons et notables de l'Egypte antique mis au jour jusqu'à maintenant ont été pillés au fil des millénaires.

Mort à l'âge de 19 ans en 1324 avant Jésus Christ après un bref règne de neuf ans, Toutankhamon est devenu l'un des plus célèbres pharaons de l'Egypte antique grâce à ce trésor funéraire. Outre le masque, le musée expose quatre catafalques en bois dorés, des bijoux et trois grands lits de parade en or massif.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer