Réfugiés à Québec: «On ne pouvait pas rester sans rien faire»

Karl Sylvain et sa femme Brigitte Saillant ont... (Agence France-Presse)

Agrandir

Karl Sylvain et sa femme Brigitte Saillant ont été frappés par les images du conflit syrien.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) C'est frappés par les images du conflit syrien à la télévision que Karl Sylvain et sa femme Brigitte Saillant ont décidé qu'ils devaient faire quelque chose pour aider. «Comme n'importe qui, quand on a vu les premières images des réfugiés qui avaient à quitter leur pays, on s'est dit que ça n'avait pas de bon sens», explique M. Sylvain.

Karl Sylvain (à gauche) et sa femme ont... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 1.0

Agrandir

Karl Sylvain (à gauche) et sa femme ont pris contact avec le Comité d'accueil de la paroisse Saint-Yves, où s'implique Pierre Sarault (à droite) depuis 2006, pour manifester leur désir d'accompagner quelques familles syriennes à leur arrivée à Québec.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Après s'être contenté de son rôle d'observateur, le couple a décidé d'agir lorsque confronté à la photo du petit Alan Kurdi. «On se disait qu'on ne pouvait pas rester ici dans notre confort sans rien faire», lance Brigitte Saillant.

Au fil de recherches sur Internet, elle et son mari réalisent qu'ils ne peuvent parrainer eux-mêmes des Syriens, pour des questions autant financières que légales. Par hasard, ils entendent parler du Comité d'accueil de la paroisse Saint-Yves. «On est entré en contact avec eux et on a appris qu'ils allaient accueillir quelques familles syriennes. On leur a dit qu'on voulait accompagner. Nos enfants sont grands, on avait le temps de le faire.»

À ce moment, le couple n'a aucune idée de qui ils accueilleront, encore moins quand. Ce n'est que début décembre qu'on leur annonce l'arrivée de Nabi Sabeh, Jeanet Jiji et leurs enfants, d'abord prévue pour le 23 décembre. «On avait quelques semaines pour leur trouver des meubles et tout le nécessaire à la vie quotidienne. Ils n'arrivaient avec rien», explique Karl Sylvain. Il lance alors un courriel à des proches, leur expliquant la situation. «La réponse a été instantanée. En un rien de temps, on avait tellement de choses qu'on a dû en refuser.»

Les deux accompagnateurs sont aux premières loges pour observer l'accueil chaleureux réservé par la population de Québec aux nouveaux arrivants. «Ils sont chrétiens, mais c'est un hasard. Ils pourraient être musulmans ou de n'importe quelle religion, les gens que l'on rencontre ne le savent pas et sont tous accueillants. C'est là qu'on se rend compte que si les gens ont peur, c'est seulement par méconnaissance. Une fois en contact avec eux, tout le monde est gentil.»

Comité d'accueil

Tout cela ne serait cependant pas possible sans le Comité d'accueil des réfugiés de la paroisse Saint-Yves. Pierre Sarault s'y implique depuis 2006, mais le comité existe depuis 36 ans. Il avait d'abord été créé pour accueillir les boat people vietnamiens. Chaque automne, des bénévoles de la paroisse partent en quête de financement, explique-t-il. Avec cet argent, le comité d'accueil peut accueillir des réfugiés et leur fournir tout le nécessaire, logement compris, pendant un an.

Plusieurs demandes de parrainage sont faites chaque année. La plupart prennent au minimum un ou deux ans à aboutir, la vitesse avec laquelle celle de la famille Sabeh s'est faite est une exception, assure Pierre Sarault. À l'image d'autres paroisses de Québec, Saint-Yves devrait prendre en charge quelques autres familles syriennes en 2016. Mais des réfugiés, le comité continue d'en accueillir de partout. Une famille congolaise est arrivée début décembre après huit ans de démarche. Quelques mois plus tôt, c'était une famille afghane.

«Avec les Sabeh, on est tombé sur une famille à peu près idéale», explique M. Sarault. «Ce sont des gens jeunes, ouverts, qui aiment Québec. C'est un beau visage à montrer à la population.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer