L'autre sexe de la prostitution

Le phénomène de la prostitution chez les garçons,... (123RF, Visnja Skorin)

Agrandir

Le phénomène de la prostitution chez les garçons, même s'il est moins documenté que celui des filles, est bien présent à Québec.

123RF, Visnja Skorin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La prostitution à Québec, c'est aussi l'affaire de gars. Celle des souteneurs parfois affiliés à des gangs de rue, celle de ceux qui se prostituent, ou encore des clients potentiels. Après des années à documenter et à prévenir la prostitution chez les filles, le temps est venu de se pencher sur le cas des garçons, estime le Projet intervention prostitution Québec (PIPQ).

«Ce qu'on entend parfois, c'est : "Je vais faire de l'argent avec mon corps, j'ai 14 ans, je suis gai, je veux triper. J'ai appelé une agence d'escortes ici à Québec et ils m'ont embauché." Ça, ça nous fait dresser les cheveux sur la tête», lance au Soleil Sarah Gauthier, responsable du nouveau projet Rôle des garçons dans la dynamique d'exploitation sexuelle.

L'organisme PIPQ vient de recevoir une subvention de 20000 $ de la Ville de Québec pour préparer d'ici l'été prochain ce programme qui s'adressera aux garçons mineurs.

Une première dans la capitale où le phénomène de prostitution féminine est beaucoup plus suivi.

«Pour les garçons, il n'y a pas beaucoup de matériel. Au fil des ans, on a constaté que les gars veulent en entendre parler», explique MmeGauthier. On sait toutefois que l'âge moyen d'un garçon mineur prostitué est de 15,9 ans. «La majorité le feront avant d'avoir 16 ans», dit-elle, signe de l'importance de la prévention.

Le résultat du projet du PIPQ sera d'ailleurs un atelier présenté aux jeunes jugés à risque, mais aussi un peu partout dans les écoles.

«Sur un atelier d'une heure et quart, on parle beaucoup de recrutement des jeunes filles. Mais on veut inclure le gars qui pourrait aller vers la prostitution. Le futur client, aussi. On veut poser une réflexion à travers notre atelier», poursuit Mme Gauthier.

Sarah Gauthier possède une formation de sexologue et elle travaille comme intervenante au PIPQ depuis neuf ans.

Presque une décennie pendant laquelle elle a vu changer la dynamique de la prostitution, du recrutement et des façons de communiquer avec l'explosion des réseaux sociaux.

L'omniprésence du Web tranche avec le modèle traditionnel de la prostitution de rue où pouvaient agir les intervenants. Une réalité encore plus flagrante chez les garçons, dit-elle.

«Certains font des rencontres par des jeux vidéo en ligne, souvent avec quelqu'un de plus vieux. Après, ils parlent sur Facebook, se rencontrent. Le jeune ne voit pas la game s'installer», illustre-t-elle.

Il y a aussi que contrairement à une jeune fille qui tombe dans les griffes d'un réseau de prostitution juvénile ou d'un gang de rue, les souteneurs sont rares, voire inexistants côté masculin. «Le processus est complètement différent. On va parler de sugar daddy, de sugar mommy ou encore du jeune garçon qui veut tester son homosexualité, mais ne sait pas comment s'y prendre. Il va tomber sur des mauvais numéros», illustre Mme Gauthier.

Gangs de rue

Les 20000 $ pour financer le projet Rôle des garçons dans la dynamique d'exploitation sexuelle viennent d'une enveloppe octroyée à la Ville de Québec par le ministère de la Sécurité publique pour le Plan d'intervention québécois sur les gangs de rue.

Est-ce à dire que ces organisations sont encore bien présentes à Québec? «Elles sont moins centralisées. Il y a des ramifications en petites gangs, mais ce n'est pas comme à Montréal», note l'intervenante.

Chose certaine, ceux qui ont fréquenté ces milieux seront appelés à contribuer au projet. Le PIPQ élaborera en effet sa recherche et son atelier avec des garçons de centres jeunesse.

«On va avoir des gars en dynamique de recrutement ou de prostitution. On veut vraiment qu'ils collaborent et qu'ils disent : "S'il y avait ça comme outil, ça me parlerait."»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer