Sélection des réfugiés:  «On n'avait pas tout faux», dit Labeaume

«On peut faire des choix, on peut changer... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

«On peut faire des choix, on peut changer et les choses et je suis très heureux si je peux avoir contribué à ces changements-là», a déclaré le maire de Québec Régis Labeaume.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Voir Ottawa privilégier les femmes et les familles prouve qu'on peut sélectionner le type de réfugiés, tranche Régis Labeaume. Le maire de Québec dit avoir été «écouté» par le gouvernement de Justin Trudeau.

«Visiblement, on n'avait pas tout faux», a lancé M. Labeaume mercredi en commentant le plan d'Ottawa pour l'accueil de 10 000 réfugiés avant le 31 décembre et 15 000 en février. 

Le gouvernement fédéral a annoncé mardi qu'il accordera effectivement la priorité aux personnes jugées les plus vulnérables, soit les familles, les femmes seules, les minorités sexuelles et les hommes célibataires, mais seulement ceux qui accompagnent leurs parents.

Ces dernières semaines, M. Labeaume avait martelé vouloir accueillir seulement des familles, car elles «font moins peur» que des hommes célibataires. Il s'était attiré les critiques et les moqueries pour avoir dit qu'il ne voulait pas voir la capitale accueillir des «gars de 20 ans frustrés», parmi lesquels pourraient se glisser des terroristes.

«Quand j'ai dit ça, les gens disaient que ça ne fonctionne pas comme ça. Bien oui, ça peut marcher comme ça», a tranché M. Labeaume. «On peut faire des choix, on peut changer et les choses et je suis très heureux si je peux avoir contribué à ces changements-là.»

Le maire de Québec a avancé que ses interventions publiques ont eu un impact à Ottawa.

«Quelque part, on peut penser que le gouvernement nous a écoutés. Et le résultat est qu'au total, il va y avoir 25 000 personnes parmi les plus vulnérables qu'on va pouvoir aider», a-t-il ajouté en remerciant le gouvernement Trudeau d'avoir aussi «écouté la population».

«Au-delà des grands principes universels, à un moment donné ce genre d'opération, il faut que ça se fasse avec la population et non contre la population», a poursuivi le maire de Québec. «Les gens avaient des sentiments d'inquiétude et on ne peut pas les blâmer. Aujourd'hui, je suis très satisfait.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer