Réfugiés: Québec satisfait qu'Ottawa ralentisse la cadence

L'annonce faite mardi par le ministre fédéral de... (La Presse Canadienne, Sean Kilpatrick)

Agrandir

L'annonce faite mardi par le ministre fédéral de l'Immigration, John McCallum (photo), a été accueillie favorablement à Québec.

La Presse Canadienne, Sean Kilpatrick

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) Québec accueille favorablement le plan fédéral qui ralentit le rythme d'accueil de 25 000 réfugiés syriens au pays.

Pendant que le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) François Legault avançait qu'Ottawa n'a fait que preuve de bon sens en retardant jusqu'à la fin de février l'atteinte de son objectif, les ministres Kathleen Weil (Immigration) et Pierre Moreau (Sécurité publique) se sont réjouis que le gouvernement de Justin Trudeau ait enfin arrêté son plan.

Mme Weil a souligné que le Québec s'apprête à participer à «une opération humanitaire très importante». Elle a rappelé qu'il arrivera d'ici la fin de l'année pas moins de 10 000 personnes.

«Nous sommes prêts à faire notre part pour accueillir des gens qui ont souffert des actes d'une barbarie épouvantable et qui cherchent à refaire leur vie dans un pays sécuritaire.»

Son collègue Pierre Moreau s'est dit rassuré par les propos du ministre fédéral Ralph Goodale. Celui-ci a confirmé que «l'ensemble des habilitations sécuritaires auront lieu à l'extérieur du pays, donc, avant que les réfugiés ne touchent le sol canadien», a commenté M. Moreau.

Le ministre québécois a reconnu que l'étalement dans le temps de la période d'accueil fait son affaire. «C'est évident que, d'un point de vue logistique, c'est plus facile lorsque vous avez plus de temps, de plus longs délais.»

M. Moreau a promis que son gouvernement «fera la démonstration, demain, que le Québec est prêt», en dévoilant un «plan détaillé».

Le chef de la CAQ a signalé que tous les parlementaires conviennent qu'il faut rapidement agir pour «des gens dans des camps de réfugiés, dans des conditions extrêmement difficiles. Mais, a précisé François Legault, on ne doit pas faire de compromis sur la sécurité.

«Jusqu'à la semaine dernière», Ottawa et Québec «s'obstinaient à dire que c'était possible de façon sécuritaire de faire entrer 25 000 réfugiés d'ici le 31 décembre. De toute évidence, il y en a qui ont vu la lumière, en fin de semaine.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer