Les CPE lancent une pétition contre les compressions

La pétition demande à Québec de reculer sur... (123RF/Cathy Yeulet)

Agrandir

La pétition demande à Québec de reculer sur les coupes annoncées de 74 millions $ cette année et de 120 millions $ supplémentaires l'an prochain dans les centres de la petite enfance.

123RF/Cathy Yeulet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) lance mardi une pétition dans l'espoir de faire annuler les compressions dans le réseau des garderies subventionnées.

La pétition, qui sera parrainée par le Parti québécois et Québec solidaire, demande à Québec de reculer sur les coupes annoncées de 74 millions $ cette année et de 120 millions $ supplémentaires l'an prochain. Elle sera accessible sur le site de l'Assemblée nationale.

«On souhaite que ce débat se déplace au Parlement et que le gouvernement soit sensibilisé au fait que la population est derrière son service de garde éducatif», explique le président-directeur général de l'AQCPE, Louis Senécal. «[...] On fait le pari que la population va se mobiliser et signer cette pétition-là.»

Garderies commerciales

L'association voit dans les agissements du gouvernement Couillard un plan pour favoriser les garderies commerciales : crédit d'impôts plus flexibles, nouvelles grilles tarifaires selon le revenu dans les CPE, étalement de la création de places dans les garderies subventionnées, nouvelle obligation aux CPE de financer 50 % de leurs infrastructures, etc. À cela s'ajoutent les compressions, qui font «un tort immense, voire irréparable au réseau» des CPE, selon M. Sénécal.

En laissant entendre que la qualité des services est la même dans les réseaux public et privé, la ministre de la Famille manque de transparence envers la population, estime l'AQCPE. L'imputabilité, les contrôles et l'expérience de la main-d'oeuvre ne sont pas du tout les mêmes, dit M. Sénécal.

La situation économique du Québec s'est améliorée au cours des derniers mois, plaide-t-il. «Le gouvernement est en mesure de revenir sur sa position et de réinvestir massivement dans les services de garde éducatifs à la petite enfance», déclare M. Sénécal. Il soutient que le gouvernement économise à long terme parce que les CPE permettent la prévention de problématiques qui sollicitent les services publics.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer