Un comité d'accueil aux réfugiés naît dans la bataille du Web

L'accueil de 25 000 réfugiés syriens soulèvent les... (Agence France-Presse)

Agrandir

L'accueil de 25 000 réfugiés syriens soulèvent les passions.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un comité d'accueil aux réfugiés suivant le modèle du mouvement international Refugees Welcome prend forme à Québec. Une initiative pro-migrants qui survient au moment où la population est divisée sur la vague d'immigration de 25 000 Syriens prévue au Canada. Division exacerbée par les attentats de Paris.

La page Facebook Bienvenue aux réfugiés - Ville de Québec deviendra bien plus qu'un groupe sur les réseaux sociaux. Son instigateur, François Deschamps, est à mettre en place une structure bénévole qui servira de «comité d'accueil» aux nouveaux arrivants dans la capitale.

L'initiative coïncide avec l'arrivée prévue de 125 à 200 familles de Syriens à Québec dans la foulée de l'objectif d'accueillir 25 000 réfugiés au Canada d'ici Noël, un engagement pris par le gouvernement de Justin Trudeau.

Pour la petite histoire, François Deschamps a voulu développer le projet bien avant les attentats de Paris. En tournée en Europe plus tôt cette année, il a remarqué que le mouvement Refugees Welcome était présent et très actif, notamment en Allemagne. «Le mouvement est très fort. Ils sont présents dans les stades de foot, dans les écoles. Ils font des activités d'intégration», a expliqué M. Deschamps en entrevue au Soleil.

Si le projet mijotait déjà dans la tête du musicien et travailleur communautaire, la banderole affichant «Non aux réfugiés», installée la semaine dernière à Québec, a accéléré la mise sur pied de la branche Québec. Depuis la création spontanée de la page Facebook, «plein de monde nous ont contactés pour savoir comment [ils] pouvaient s'impliquer». Une rencontre est prévue jeudi pour mettre en place un «comité coordonnateur» qui accouchera éventuellement des structures du mouvement.

«On ne veut pas devenir un pourvoyeur de services pour les immigrants. On veut plutôt être un groupe d'action politique qui va attirer l'attention de la population sur la réalité de ces gens-là», a-t-il précisé. Des activités d'intégration seront aussi au programme. «On espère faire des petits dans les autres villes du Québec.»

Dans la présente crise humanitaire touchant la Syrie, M. Deschamps déplore l'ignorance et veut rectifier certaines informations qu'il juge erronées sur les migrants. Il veut aussi rappeler des exemples d'intégrations réussies à Québec, comme celle de milliers de Vietnamiens il y a une trentaine d'années.

Des t-shirts aux couleurs de l'organisation en devenir sont en vente sur le Web. Les profits seront remis aux organismes partenaires, qui n'ont pas encore été déterminés.

Bienvenue aux réfugiés - Ville de Québec pourrait travailler avec des organismes comme le Centre multiethnique de Québec, le Service d'aide à l'adaptation des immigrants et immigrantes, ou le R.I.R.E. 2000.

La guerre des pétitions

La bataille des pétitions est par ailleurs bien enclenchée sur le Web. Après celle créée par un résident de Québec s'opposant à l'arrivée des 25 000 réfugiés syriens, des internautes en ont lancé deux autres souhaitant la bienvenue aux migrants, dimanche. La plus répandue a été enregistrée sur le site de pétitions en ligne AVAAZ sous le nom «OUI aux réfugiés syriens au Canada : l'arrivée des 25 000 réfugiés syriens en sol canadien». La pétition a dépassé le cap des 13 000 signatures dimanche, vers 21h.

Son descriptif est on ne peut plus clair. «En réponse à l'ignoble pétition inhumaine et xénophobe contre l'arrivée des 25 000 réfugiés syriens, voici une pétition pour montrer notre solidarité envers ces gens vivant constamment dans la peur et la guerre», peut-on lire sur la page.

Ces répliques ont été déployées après que l'informaticien Raynald Cloutier eut lancé une pétition réclamant l'annulation de la vague d'immigration de réfugiés syriens prévue par le Canada. «J'ai créé cette pétition par peur d'infiltration de djihadistes, pour [la] sécurité nationale», avait expliqué M. Cloutier, samedi.

Ce dernier propose «un arrêt des procédures, peut-être le temps de remettre le tout en perspective» après les attaques de Paris. Il dit ne pas être contre les migrants, mais bien opposé à leur accueil dans un délai aussi court. Sa pétition atteignait plus de 45 000 noms, dimanche soir.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer