10 millions $ d'écart entre deux soumissions pour la gestion animalière à Québec

Le dernier contrat octroyé à la SPA de... (123RF, cylonphoto)

Agrandir

Le dernier contrat octroyé à la SPA de Québec coûtait environ 900 000 $ par année à la Ville.

123RF, cylonphoto

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Deux entreprises sont intéressées à devenir partenaires de la Ville de Québec pour la gestion des animaux domestiques sur son territoire. Un fossé sépare toutefois leurs soumissions, l'une se chiffrant à 14 millions $ et l'autre, à 3,8 millions $.

Samuel Côté, propriétaire du refuge pour animaux Les fidèles moustachus, situé sur le boulevard de l'Ormière à Québec, est celui qui a déposé la soumission la plus basse. Cette entreprise privée offre déjà des animaux domestiques en adoption et un service de promenade pour chiens. 

M. Côté a également contribué au lancement de l'application Yük en juillet, un outil Web qui permet aux utilisateurs de déclencher une alerte courriel ou texto dans le voisinage dès qu'un animal domestique est perdu ou trouvé.

Le soumissionnaire le plus élevé est Pierre Cloutier, des Services animaliers de la Rive-Sud, un organisme sans but lucratif créé en 2012. Il dessert présentement les villes de Longueuil, Boucherville et Saint-Bruno-de-Montarville en soins et en hébergement temporaire pour les animaux errants ou abandonnés. 

Contrat de trois ans

L'appel d'offres lancé le 31 juillet s'est terminé le 14 septembre. Le contrat est d'une durée de trois ans, renouvelable pour deux autres années. Le dernier contrat octroyé à la SPA de Québec coûtait environ 900 000 $ par année. 

Le service des approvisionnements de la Ville se penche actuellement sur la conformité des soumissions, qui seront ensuite présentées au comité exécutif. «Le travail suit son cours. C'est impossible pour nous de nous prononcer tant que ce n'est pas analysé», explique Paul-Christian Nolin, attaché de presse du maire Régis Labeaume.

Le résultat de cet appel d'offres démontre que la Société protectrice des animaux (SPA) de Québec n'a pas le goût de replonger dans l'aventure. L'organisme sans but lucratif qui accomplissait le travail pour la Ville de Québec ces dernières années n'a pas déposé de nouvelle soumission. 

La Ville de Québec devrait se doter sous peu d'une nouvelle politique sur les animaux domestiques. On cherche à augmenter le pourcentage de chiens qui sont dûment enregistrés et portent une médaille, en plus de réduire le nombre de chats errants.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer