Loto-Québec: réclamer ses gains au... Salon de jeux

Les bureaux de Loto-Québec, sur Grande Allée, étant... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Les bureaux de Loto-Québec, sur Grande Allée, étant en vente, il semble que les gagnants voulant réclamer des lots importants devront se déplacer vers le Salon de jeux.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les bureaux de Québec de Loto-Québec ayant été mis en vente, les amateurs de gratteux ou de loterie sur terminal pourraient éventuellement devoir aller réclamer leurs gains... au Salon de jeux, a appris Le Soleil.

«Loto-Québec conservera un centre de paiement aux gagnants à Québec», a d'abord assuré au Soleil le directeur corporatif des communications et des relations de presse de Loto-Québec, Patrice Lavoie, tout en précisant que la mise en vente de l'édifice du 955, Grande Allée Ouest, avait été annoncée dans le dernier rapport annuel de la société d'État. «L'immeuble a été mis en vente parce qu'il n'est pas utilisé à son plein potentiel», a-t-il précisé.

Interrogé à propos de «rumeurs» voulant que les services de paiement aux gagnants de Loto-Québec seraient offerts dans les salons de jeux et les casinos, M. Lavoie a indiqué que «toutes les options sont envisageables».

«C'est sûr qu'il y a toujours une volonté d'assurer une convergence des différents secteurs d'affaires de Loto-Québec», a mentionné le porte-parole de Loto-Québec, qui n'a pas voulu confirmer l'information selon laquelle une douzaine de postes du bureau de Québec seraient abolis.

Loto-Québec envisagerait par ailleurs de se tourner vers un service de livraison de type Purolator pour assurer la distribution de ses billets de loterie aux détaillants. À Québec, les contrats d'une quarantaine de grossistes chargés de livrer ces billets aux détaillants ne seraient pas renouvelés.

Là encore, Loto-Québec n'a pas voulu confirmer la formule de distribution retenue, se contentant de préciser que le système sera «appelé à un grand changement au cours de la prochaine année» et que la nouvelle sera communiquée aux employés et aux partenaires de la société d'État avant de l'être aux médias.  

«Ce projet a fait l'objet d'une étude approfondie et différents modèles ont été envisagés; dans le contexte, nous avons choisi la meilleure option pour nos différentes équipes (employés, grossistes, détaillants, etc.) comme pour l'entreprise», écrit dans un courriel M. Lavoie.

«Cette restructuration permettra à la fois de donner un nouveau souffle à notre force de ventes et de réduire considérablement nos coûts d'opération.»

Patrice Lavoie
Directeur corporatif des communications et des relations de presse de Loto-Québec

«Une évolution de notre modèle de distribution s'impose. Le statu quo n'est pas une option. Cette restructuration permettra à la fois de donner un nouveau souffle à notre force de ventes et de réduire considérablement nos coûts d'opération. La force de vente est appelée à une transformation qui fera en sorte qu'elle pourra désormais concentrer ses efforts sur la mise en marché des produits», ajoute le porte-parole de Loto-Québec, tout en assurant que «l'approche retenue facilitera la tâche des détaillants et aura des impacts très positifs pour eux».

Purge d'effectifs en cours

Loto-Québec, qui peine à tirer son épingle du jeu dans une industrie en plein bouleversement et à rapporter à l'État les profits attendus, a amorcé en juin 2014 un programme de réduction d'effectifs en abolissant des dizaines de postes à son siège social et dans ses filiales. Entre septembre 2012 et septembre 2014, la société d'État a aboli environ 500 postes, majoritairement dans les casinos.

Le bureau de la Grande Allée a ouvert ses portes en 1997, afin notamment d'offrir le service de paiement aux gagnants pour les clients de l'est du Québec. Un service de formation sur terminal a aussi été offert aux détaillants pendant plusieurs années, ce qui n'est plus le cas maintenant, la formation étant accessible sur des supports électroniques. 

L'édifice, qui sert également de lieu d'exposition pour la collection d'art de Loto-Québec, ne serait toujours pas vendu, selon Patrice Lavoie.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer