Enfants handicapés: appel à l'aide à l'Assemblée nationale

Trois jeunes mères de l'association Parents jusqu'au bout!... (PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Trois jeunes mères de l'association Parents jusqu'au bout! étaient à l'Assemblée nationale, mercredi. Le péquiste Jean-François Lisée (photo) a plaidé en faveur de leur requête, tandis que son collègue Mathieu Traversy a présenté une pétition de quelque 12000 signatures enjoignant le gouvernement de Philippe Couillard de mieux les soutenir.

PHOTO ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des parents d'enfants lourdement handicapés appellent à l'aide. Ils n'en peuvent plus. Ils demandent qu'on les reconnaisse «comme famille d'accueil de leur propre enfant».

Si elle leur était offerte, cette possibilité leur donnerait notamment accès à des prestations financières plus importantes, à du répit, ainsi qu'à la gratuité des médicaments et du transport hospitalier.

Trois jeunes mères de l'association Parents jusqu'au bout! étaient à l'Assemblée nationale, mercredi. Le péquiste Jean-François Lisée a plaidé pour leur requête, tandis que son collègue Mathieu Traversy a présenté une pétition de quelque 12000 signatures enjoignant au gouvernement de Philippe Couillard de mieux les soutenir.

M. Lisée a rappelé qu'être parent d'un enfant lourdement handicapé implique des soins à prodiguer, des suivis médicaux à effectuer, l'administration de médicaments et de nombreux déplacements pour des hospitalisations.

Or, ces familles - au sein desquelles souvent l'un des deux parents a dû quitter son emploi pour rester auprès de son enfant - ne reçoivent que 2240 $ par année de l'État. Un non-sens, a insisté le député.

Il en veut pour preuve le fait que lorsque des parents dans cette même situation sont «à bout de ressources, à bout d'énergie et placent leurs enfants dans des familles d'accueil», ces dernières reçoivent 40000 $ par an en aide et en argent.

«C'est une injustice», a laissé tomber le député de Rosemont. Relayant l'appel de Parents jusqu'au bout!, il demande que cesse cette iniquité; que les services de répit, les services lors de vacances et les services de transport adapté disponibles pour les familles d'accueil le soient pour ces familles.

Les trois jeunes mamans présentes, Geneviève Dion, Mélanie Castonguay et Marilyne Picard, ont rencontré le printemps dernier Lucie Charlebois, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique. Elles déplorent que rien ne se soit passé depuis.

«C'est vrai que nous travaillons depuis un certain temps à leur dossier, mais c'est pour bien y répondre, s'est justifiée la ministre. Ce que je veux faire, c'est trouver des solutions durables.»

Au cabinet de la ministre, on précise que des rencontres ont eu lieu encore récemment à ce sujet et qu'on apportera des réponses très rapidement.

La situation est intenable, témoigne Geneviève Dion : «Actuellement, il n'existe rien pour pallier à notre situation quand on a des enfants lourdement handicapés. Malheureusement, actuellement, le gouvernement nous force à placer nos enfants dans des familles d'accueil ou à arrêter de travailler pour pouvoir prodiguer des soins 24 heures sur 24 à nos enfants lourdement handicapés.»

Supermamans malgré elles

«Ce qui se passe, c'est qu'on n'est pas des simples parents. Ce qui se passe exactement, là, c'est qu'on fait des gavages sur 24 heures, on administre de l'oxygène, on fait des réanimations, on a des suivis médicaux constants à faire dans les hôpitaux pédiatriques, soit à Sainte-Justine ou au Children's. On devient des supermamans, malheureusement, malgré nous.» «C'est épouvantable que le gouvernement nous laisse dans une situation avec une aussi grosse charge sur nos épaules», poursuit Mme Dion.

«On a l'impression d'être une patate chaude» pour la ministre Charlebois et le gouvernement. «On essaie de nous mettre dans une boîte, puis de nous faire taire. On dérange énormément, mais on n'a pas le choix parce que, là, le feu, il est pris dans la maison.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer