Condos Maria Goretti: l'église sera finalement démolie

L'idée de démolir l'église désacralisée Sainte-Maria-Goretti viendrait des... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'idée de démolir l'église désacralisée Sainte-Maria-Goretti viendrait des citoyens eux-mêmes, selon le conseiller municipal du district Saint-Rodrigue, Vincent Dufresne.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) L'église désacralisée Sainte-Maria-Goretti de Charlesbourg sera finalement démolie pour faire place au projet de condominiums de la Société immobilière SIL, mais le promoteur a dû accepter, à la demande de la Ville de Québec, de réduire le nombre de logements autorisé de 174 à 167.

«L'idée de démolir l'église vient du fait que c'était pratiquement unanime chez les citoyens. En grande majorité, ils souhaitaient la démolition, car cette église, qui faisait partie du legs de la paroisse, était sans intérêt et n'avait rien d'historique», explique au Soleil le conseiller municipal du district Saint-Rodrigue, Vincent Dufresne.

Actuellement, 63 logements du projet accepté par la Ville en 2011 sont déjà construits. Le promoteur avait demandé l'an dernier la permission de démolir l'église, qui devait au départ être conservée et intégrée aux bâtiments à venir. La présence de pyrite dans le sol, qui aurait fragilisé la structure, avait alors été évoquée.

La Ville s'est finalement rendue à cette demande du promoteur, soulignant dans la fiche de modification réglementaire que le projet avait été interrompu justement en raison de problèmes techniques relatifs à l'intégration de l'église au nouveau bâtiment.

Un nouveau projet a été déposé, comprenant entre autres une diminution du nombre de logements, une diminution du nombre d'étages du côté de l'avenue Trudelle, un réalignement du bâtiment le long de cette même avenue et l'ajout d'un nouvel accès au site dans l'alignement de l'avenue du Mont-Clair.

Demande de la ville

La porte-parole de la Société immobilière SIL, Dominique Bélanger, a confirmé au Soleil que c'était la Ville de Québec qui avait demandé la diminution de 174 à 167 du nombre de logements. «Nous n'avons aucun problème avec cette demande et nous nous sommes toujours conformés aux demandes de la Ville», a indiqué Mme Bélanger.

L'an dernier, le président de SIL, Serge Laflamme, avait pourtant laissé planer la possibilité d'augmenter, et non pas de diminuer, le nombre d'unités d'habitation. Le chiffre de 220 avait même été avancé dans une inscription au registre des lobbyistes. En 2011 cependant, des citoyens du secteur avaient dénoncé la densification de leur banlieue peu avant le lancement du projet.

Une assemblée publique de consultation sera tenue par la Ville afin d'informer la population des modifications apportées au projet le 21 septembre, 16h, à la salle du conseil de l'hôtel de ville de Québec.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer