Les religions peuvent être ridiculisées, assure Couillard

Les libéraux de Philippe Couillard sont en Beauce... (La Presse Canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Les libéraux de Philippe Couillard sont en Beauce pour préparer la prochaine session parlementaire.

La Presse Canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Georges-de-Beauce) La liberté d'expression comprend la possibilité de ridiculiser une religion et le projet de loi 59 ne l'empêchera pas, assure Philippe Couillard.

La demande formulée la semaine dernière par le président du Conseil musulman de Montréal, l'imam Salam Elmenyawi, en commission parlementaire, ne trouve pas grâce auprès du premier ministre.

Lors de l'étude du projet de loi sur la lutte contre les discours haineux et incitant à la violence, l'imam a plaidé pour un élargissement qui empêcherait de ridiculiser les religions.

«Mais bien sûr qu'on peut se moquer, a réagi le premier ministre pour la première fois, vendredi matin. Je répète que la liberté d'expression consiste à pouvoir dire des choses multiples, y compris les choses les plus étranges et même parfois révoltantes, tant que l'on ne franchit pas une ligne que la société doit marquer.»

«La liberté d'expression consiste à pouvoir dire des choses multiples, y compris les choses les plus étranges et même parfois révoltantes, tant que l'on ne franchit pas une ligne que la société doit marquer.»

Philippe Couillard
Premier ministre du Québec

Devant les parlementaires, l'imam Salam Elmenyawi a plaidé en anglais que la critique et l'analyse étaient bienvenues, mais que la moquerie n'avait pas sa place. «Quand il y a un débat, on peut répondre, a-t-il affirmé. Mais quand il y a de la dérision, il n'y a pas de réponse. Quand vous me ridiculisez moi-même et ma religion, il n'y a pas de réponse à ça.»

La ligne n'est pas facile à tracer entre ce qui peut être ou ne pas être dit, convient le chef libéral. Cette semaine, la péquiste Agnès Maltais a qualifié la proposition législative de la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, de «projet de loi de lutte à la liberté d'expression».

«Mais où est la ligne (à tracer) ? demande le premier ministre. Il n'y a pas de liberté dans la société sans ligne. Est-ce que l'appel à la violence par contre doit être toléré? Voilà la question que l'on pose. Des consultations sont menées, on y reviendra.»

Le projet de loi 59, déposé en juin, prévoit une modification de la Charte québécoise des droits et libertés pour interdire les discours haineux. Une attaque dans une communication publique envers un groupe particulier, comme des minorités visibles, vaudrait à son auteur une amende salée et son nom serait inscrit à un registre.

La commission des droits de la personne obtiendrait des pouvoirs d'enquête et d'intervention en cette matière, de même que le ministre de l'Éducation.

«Dangereux»

Des juristes ont qualifié le projet de loi de «dangereux». L'avocat Julius Grey, représentant des Juristes pour la défense de l'égalité et des libertés fondamentales, estime que la commission des droits de la personne obtient «un pouvoir démesuré». Selon lui, cette loi n'est pas nécessaire. Une «interprétation» que ne partage pas la ministre de la Justice.

Le Parti québécois suggère que le projet de loi soit scindé de manière à conserver les dispositions contre les mariages forcés, mais que les devoirs soient refaits sur la section concernant les discours haineux. La ministre Vallée a affirmé qu'il n'en était pas question «pour le moment».

Le premier ministre estime néanmoins que des améliorations pourraient être apportées au projet de loi en cours de route. «Je pense que Mme Vallée écoute ce qui est dit en commission parlementaire et qu'elle est prête certainement à en tenir compte pour arriver à nos objectifs», a affirmé M. Couillard.

Les libéraux sont réunis depuis jeudi en Beauce pour préparer la session parlementaire à venir.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer