Moins de vacances... et difficulté à couper le contact avec le bureau

«Il y a plusieurs bienfaits à décrocher. Il...

Agrandir

«Il y a plusieurs bienfaits à décrocher. Il y a une diminution du stress et une augmentation de l'énergie», rappelle l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Saison propice pour le farniente s'il en est une, l'été voit de moins en moins de Québécois s'offrir des vacances. Et lorsque c'est le cas, deux semaines en moyenne, ils sont de plus en plus nombreux à rester en contact avec le bureau grâce à leur téléphone intelligent.

«Depuis huit ans que nous tenons des sondages sur le sujet, c'est une tendance lourde : les Québécois prennent de moins en moins de vacances», explique Alexandre Dumouchel, conseiller en développement de compétences à l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

Selon le plus récent coup de sonde de l'organisme regroupant 10 000 membres, les Québécois ont prévu une moyenne de deux semaines de vacances pour l'été en cours, comparativement à 2,2 semaines l'an dernier et 2,3 semaines en 2013.

Autre tendance, ces 14 jours de congé ne sont pas toujours pris de façon continue. Les travailleurs optent plutôt pour des journées ici et là, «donnant ainsi l'impression qu'ils ne s'absentent pas trop de leur travail».

Deux semaines, toujours vite passées, c'est un minimum pour décrocher vraiment du travail, estime M. Dumouchel. «La première semaine, on pense encore au travail, on se réveille le matin à la même heure. Et quelques jours avant la fin, on appréhende le retour.»

L'été n'est pas synonyme de pause pour tout le monde, loin de là. Plus d'un Québécois sur dix prévoit travailler tout l'été. Rien n'indique toutefois, note-t-on, qu'ils n'optent pas pour des vacances à une autre période de l'année, l'hiver par exemple, pour mettre le cap vers les plages du Sud.

Difficile de décrocher

Pour les travailleurs qui se prévalent de 14 jours de vacances estivales, deux sur cinq restent en contact avec le bureau. L'Ordre observe cette tendance particulièrement chez les 18-34 ans, le groupe d'âge qui prend le moins de vacances estivales (1,8 semaine). Ce comportement serait attribuable, croit M. Dumouchel, à l'«impossibilité de déléguer» et à la popularité des nouvelles technologies. «Ils sont aussi plus stressés que les autres groupes d'âge quand ils reviennent au travail», ajoute M. Dumouchel.

Selon le spécialiste en ressources humaines, ce n'est pas tant l'entreprise qui impose cette obligation de rester en contact avec le bureau que des motifs liés à la personne elle-même. Selon le sondage, l'intérêt personnel est majoritairement en cause (61 %), suivi de l'impossibilité de déléguer (27 %), de la culture d'entreprise (14 %) et de la pression du supérieur immédiat (9 %).

«Peu de pression vient du patron, il y a une grande part qui se trouve dans la cour du travailleur, précise notre interlocuteur. Tout le monde le fait, alors on se sent obligé de le faire. Même en vacances, je veux montrer que je suis toujours là. Je veux savoir comment tout se déroule, si mes projets vont bien, s'il y a des changements dans l'équipe. Même absent, on veut laisser l'impression qu'on n'est pas vraiment parti. Ça semble un défi pour plusieurs de désynchroniser sa boîte de courriels avec son téléphone intelligent.»

L'Ordre insiste sur l'importance pour la santé physique et mentale de s'éloigner du travail, histoire de faire le vide et de recharger les batteries. «Il y a plusieurs bienfaits à décrocher. Il y a une diminution du stress et une augmentation de l'énergie. Et lorsqu'on revient au travail, une hausse de la productivité et de la créativité.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer