Une première cohorte de Valcartier part pour la Pologne

Un au revoir émouvant... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Un au revoir émouvant

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des troupes de l'armée de terre canadienne basées à Valcartier se sont envolées pour la Pologne, dimanche matin, afin de se joindre aux forces de l'OTAN dans le cadre de l'opération Reassurance. D'ici la mi-juillet, le Canada déploiera le contingent étranger le plus important de cette mission internationale. Un message clair d'Ottawa à l'endroit du président russe Vladimir Poutine.

Les proches de 81 soldats du Royal 22e Régiment ont fait leurs au revoir, dimanche, à la base militaire de Valcartier. Leurs protégés ont pris la direction de la Pologne pour une durée de six mois. Ces derniers ne reviendront qu'après les Fêtes, à l'hiver.

Deux autres groupes de militaires les rejoindront d'ici le 15 juillet. Au plus fort du déploiement, ils seront 217 soldats de Valcartier, principalement des parachutistes sur le terrain en Europe de l'Est afin de participer à l'opération Reassurance. Les forces du Québec relaieront ainsi celles de la base de Petawawa, en Ontario, en poste au cours des derniers mois.

Le ministre de la Sécurité publique et député de Lévis-Bellechasse-Les Etchemins, Steven Blaney, était sur place dimanche pour saluer les troupes. Il a rappelé aux soldats alignés devant lui que le Canada se devait d'envoyer un message clair à la Russie et de montrer qu'il était prêt à réagir en cas d'agression contre ses alliés.

«On veut envoyer un signal à M. Poutine que, pour nous, la souveraineté est importante, que le respect des frontières est important», a-t-il réitéré en point de presse quelques minutes plus tard, parlant «d'une mission qui s'inscrit dans le respect de nos valeurs démocratiques».

M. Blaney faisait évidemment référence à l'invasion et à l'annexion forcée de la Crimée, région ukrainienne, par la Russie l'an dernier, événement à la source de l'opération Reassurance menée par l'OTAN.

Risques minimes

À en croire le ministre conservateur, il s'agit surtout d'une mission à haute valeur symbolique, alors que les risques d'affrontements sur le terrain seraient plutôt minces. «Ce matin, je dois dire, sur le plan personnel, c'est un peu plus facile d'envoyer des gens dans une opération militaire avec l'OTAN, en Pologne, que les départs précédents où on envoyait des gens en Afghanistan face à des risques cinétiques [risque de décès] très élevés.»

«Les exercices de l'OTAN, y compris l'opération Reassurance, sont conçus pour envoyer le message que le Canada est solidaire de ses alliés et des pays amis de l'Europe de l'Est face à toute tentative d'intimidation ou d'agression militaire», a pour sa part déclaré le ministre de la Défense, Jason Kenney, depuis l'Ukraine, où il visite des installations militaires.

Au cours de leur séjour en Pologne, les troupes canadiennes s'entraîneront aux côtés de l'armée polonaise ainsi que des soldats américains et britanniques, et participeront à certains entraînements spéciaux, notamment avec les forces du Portugal.

Bien que la sécurité des militaires ne semble pas compromise de façon imminente, les troupes ont connu un entraînement rigoureux au cours de la dernière année. «Ça faisait près d'un an qu'on entraînait les forces qui partent aujourd'hui. Comme vous le savez, les troupes [de Valcartier] sont en situation de grande disponibilité pour se déployer dans la prochaine année [en Ukraine ou en Pologne]», a expliqué le brigadier général Stéphane Lafaut.

Au terme de ce déploiement de six mois, d'autres militaires de Valcartier prendront la relève pour maintenir la présence canadienne en Pologne. Leur nombre demeure inconnu pour le moment.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer