Baisse d'affluence à la Saint-Jean: «il faut que les gens se sentent accueillis»

Les fêtards ont célébré sur Grande Allée, mais... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Les fêtards ont célébré sur Grande Allée, mais la foule n'était pas aussi dense que les années précédentes.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les imposantes mesures de sécurité expliquent en partie la baisse d'affluence au spectacle de la Saint-Jean-Baptiste sur les Plaines, croit le directeur général du Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ), Gilles Grondin. «Il faut que les gens se sentent accueillis.»

Bien que le MNQ ne s'avance pas sur une estimation de spectateurs pour la soirée de mardi, force est d'admettre que les plaines d'Abraham n'avaient pas été aussi clairsemées un 23 juin au soir depuis longtemps. «Évidemment, la météo n'a pas aidé. C'est souvent le principal facteur qui incite ou non les gens à se déplacer. Mais les mesures de sécurité sont probablement aussi un facteur», reconnaît M. Grondin.

Le périmètre de sécurité implanté par la Ville de Québec en 2011a considérablement réduit les accidents et les abus, mais l'expérience offerte en souffre un peu, poursuit le dg du MNQ. «Il va falloir trouver le juste équilibre. On est sur la bonne voie», ajoute-t-il, référant au relâchement de certaines mesures de sécurité cette année.

Davantage de collaboration entre le MNQ et la Ville de Québec pourrait rendre moins lourde l'entrée sur les Plaines, pense Gilles Grondin. «On a notre propre contrôle à l'entrée du site où on fait sensiblement la même chose que la sécurité de la Ville. Il y a une nécessité de se coordonner, de s'arrimer.»

Mandaté pour livrer le discours patriotique sur la scène des Plaines, mardi soir, Stéphane Archambault a lui aussi suggéré, sur les ondes de Radio-Canada, qu'une diminution des mesures de sécurité pourrait favoriser un regain de popularité de la fête nationale.

Labeaume pointe la météo

Plus tôt en journée, Régis Labeaume avait pourtant martelé que la faible foule n'était due qu'aux caprices de dame nature. La foule était très bonne l'an dernier, alors que la température était plus clémente, a pointé le maire. «Ce n'est pas du tout le périmètre de sécurité qui empêche les gens de venir. Je ne sais pas pourquoi on continue à parler de ça.»

Questionné sur certaines critiques l'accusant d'avoir anéanti la fête de la Saint-Jean-Baptiste à Québec, le maire ne s'est pas montré ébranlé. «Il y a peut-être trois personnes qui pensent ça, à Québec. La fête était en train de se tuer elle-même. On est heureux d'avoir pris le contrôle parce que la réputation de Québec aurait pu manger un coup.»

«Les gens sont heureux. Ils n'ont plus peur d'aller sur les Plaines. C'est la pluie qui a tué la Saint-Jean, cette année. On est malheureux pour les organisateurs, mais ça arrive. Nous ne sommes pas maîtres de la température.»

Montréal responsable?

Est-ce que la décision de tenir le spectacle de la fête nationale le 23 juin à Montréal plutôt que le 24, comme c'était le cas auparavant, peut également expliquer la faible foule de mardi soir? «Non, je pense qu'il y a assez de monde à Québec pour remplir les Plaines», estime Régis Labeaume. «Je n'ai pas envie d'embarquer dans la guerre Québec-Montréal. On a été trop d'années à se chicaner.»

Gilles Grondin admet néanmoins que la tenue des deux événements en simultanée n'aide pas la cause de la capitale. «C'est sûr qu'on aurait préféré le statu quo. C'est une décision qui a été prise et dans laquelle on n'a pas été impliqués.»

«Vive le Québec»

De passage au Musée national des beaux-arts du Québec, hier midi, pour recevoir les voeux de Saint-Jean-Baptiste des dignitaires et livrer un discours patriotique, le premier ministre Philippe Couillard a axé son message sur l'unité entre tous les Québécois. «Le défi de ce siècle sera de conjuguer notre identité forte avec une diversité non seulement croissante mais nécessaire», a assuré M. Couillard. «Vive le Québec», a conclu le premier ministre, avant de partir vers sa circonscription de Roberval, où il célébrait la fête nationale, mercredi soir.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer