Vaste cure pour les HLM de Québec

Les milliers de logements à loyer modique de... (Google Street View)

Agrandir

Les milliers de logements à loyer modique de l'OMH de Québec sont regroupés dans quelque 200 sites.

Google Street View

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'Office municipal d'habitation (OMH) de la Ville de Québec poursuit un vaste chantier: rénover ses HLM qui abritent près de 6000 logis. Déjà, 130 millions $ ont été dépensés, a appris Le Soleil.

«Ça va bon train. Encore cette année, on a un investissement de 17 millions $ sur nos immeubles», se réjouit le directeur général de l'OMH, Claude Foster. La moyenne depuis 2008 serait de presque 19 millions $ par an, seulement dans la capitale.

«Dans les sept dernières années, on a près de 130 millions $ d'investis en réfections de toutes sortes, ce qui a permis de reprendre la situation en main. Étape par étape [...] on est en train, vraiment, de remettre en état notre parc de logements, ce qui fait qu'il y a eu une grande amélioration.»

Une grande amélioration par rapport à quoi? «On a eu un déficit d'entretien avec les années.» En 2006, Le Soleil avait effectué une tournée des HLM de la capitale. Sur le plan social, le climat s'améliorait dans les logements à loyer modique. Bien sûr, tout n'était pas rose; on y trouvait un concentré de pauvreté, encore de la criminalité. Mais les intervenants soulignaient les grands progrès réalisés pour améliorer les milieux de vie.

Sur le plan de l'entretien des immeubles, le portrait était cependant plutôt désespérant. À l'époque, Claude Foster était notre guide à titre de directeur de la gestion des immeubles. Son constat était clair: des rénovations s'imposaient sur plusieurs bâtisses négligées, souvent construites durant les années 70, 80, avec des matériaux bas de gamme.

L'ingénieur soulignait que plusieurs HLM avaient atteint la fin de leur «vie utile». Il évaluait ses besoins urgents à environ 10 millions $ par année, durant trois ans. L'heure était plutôt à l'austérité budgétaire; il venait de recevoir 4,6 millions $.

Que s'est-il passé pour que les cordons de la bourse soient déliés? En 2008, le gouvernement a négocié un virage: «On a reconnu qu'il y avait un déficit d'entretien, que les investissements avaient été inférieurs à ce qu'ils auraient dû être.» On a fait un inventaire des besoins, puis on a frappé à la porte du fédéral. Et les gouvernements se sont entendus, raconte M. Foster. Encore cette année, 343 millions $ seront injectés au Québec pour des travaux majeurs dans les logements sociaux.

«On referait la tournée des habitations ensemble et vous seriez probablement très heureux de voir ce qu'on a pu réaliser avec ces sommes-là», lance le directeur général de l'OMH. «On a bien compris que c'était essentiel, que c'était nécessaire pour avoir une pérennité de nos immeubles, mais aussi une belle vie de quartier. Parce que si j'ai un immeuble qui est en décrépitude dans un quartier, ce n'est pas favorable pour les voisins, il n'y aura pas d'investissements.»

Effet d'entraînement

La Ville de Québec s'est aperçue que la rénovation d'un bâtiment de logements sociaux a un effet d'entraînement, ajoute Claude Foster. Le HLM comme stimulus à la rénovation, en somme. «On l'a constaté. [...] On voit tout de suite, tout de suite, ce que ça amène sur l'ensemble du quartier.» Les voisins embarquent, selon lui. «On n'investit pas juste pour l'immeuble, on investit pour le quartier.»

Malgré les dizaines de millions de dollars dépensés, le chantier n'est pas du tout terminé. «On a été capable de récupérer ce qui était le plus urgent.»

«On travaille sur le collectif dans un premier temps. [...] On s'est assuré que la maison soit mise à l'ordre au lieu de commencer à travailler dans les chambres», illustre M. Foster. «On s'est assuré de travailler sur la toiture, sur les murs extérieurs, les ouvertures extérieures, [...] les systèmes de protection pour nos locataires.»

Maintenant, on commencerait à moderniser les logements. «Auparavant, on ne pouvait pas.» Les cuisines de 35 ans sont dans la mire, par exemple... Des rénovations qui seront réalisées en maintenant les locataires dans les logements, pour réduire les coûts. «C'est tout un défi.»

Les milliers de logements à loyer modique de l'OMH de Québec sont regroupés dans quelque 200 sites. Parfois, il s'agit d'une simple maison bien intégrée au voisinage. Parfois de grands immeubles de béton. «Ça va de la maison en rangée au multifamilial de 202 logements.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer