Atteint de dystrophie musculaire, Félix ne manque pas d'ambition

Dimanche, Félix Vigot, 13 ans, a agi en... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Dimanche, Félix Vigot, 13 ans, a agi en tant qu'ambassadeur à la Dystromarche de Québec au Domaine Maizerets. Environ 350 personnes ont participé à l'activité qui a permis d'amasser près de 30 000 $.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «La vie est belle!» Même s'il est atteint de la dystrophie musculaire de Duchenne, Félix Vigot, 13 ans, se lève chaque matin avec le sourire aux lèvres.

Il déjeune, prend ses médicaments, prépare son sac pour la journée en compagnie de ses parents. Puis, direction l'école pour acquérir de nouvelles connaissances... et bien sûr, revoir ses amis.

«J'ai une vie normale, assure-t-il. C'est certain que lors des cours d'éducation physique, je dois par exemple aller à la bibliothèque faire mes devoirs. Je dois aussi prendre l'ascenseur à l'école et utiliser mon fauteuil roulant pour de plus longues distances», raconte le jeune homme au Soleil. «Mais je me sens très bien. J'ai appris à vivre avec ça.»

C'est à l'âge de sept ans que Félix a appris qu'il était atteint de la dystrophie musculaire de Duchenne, une maladie génétique provoquant une dégénérescence progressive de l'ensemble des muscles de l'organisme. «Il faut toujours garder le sourire!» lance Félix, d'une joie contagieuse. «Ma vie est quelque peu différente de ce que les personnes normales vivent, mais je me sens tout de même très bien.»

Et pas question de baisser les bras pour le jeune homme. Même s'il est plus limité dans ses activités sportives, il ne manque pas d'ambition.

«Je sais que je ne peux pas faire du sport comme tous mes amis, mais j'aimerais bien faire du sport pour handicapés. J'ai essayé plusieurs sports et un qui me tente beaucoup, c'est le hockey sur luge, souligne-t-il. Il va falloir toutefois que je me pratique.»

Marche-bénéfice

Au mois de mai, Félix a parcouru 45 kilomètres en quadriporteur à partir de Shannon jusqu'au pont de Québec. Son objectif était de rassembler des fonds pour la recherche sur la dystrophie musculaire de Duchenne. «Pour moi, c'est important d'aider pour faire avancer la recherche, mais aussi pour venir en aide aux familles», précise-t-il. «À la maison et à l'école, j'ai une chaise spéciale qui m'aide à mieux me tenir droit. Dystrophie musculaire Canada en a payé une partie.»

Dimanche, Félix a agi en tant qu'ambassadeur à la Dystromarche de Québec au Domaine Maizerets. Environ 350 personnes ont participé à l'activité qui s'est déroulée de 10h à 14h en compagnie de Capi, la mascotte des Capitales de Québec.

«Nous avons ramassé près de 30 000 $. Nous sommes très satisfaits», souligne la porte-parole de la Dystromarche de Québec et mère de Félix, Guylaine Rivard. «Pour Félix, c'est certain qu'il y a des moments plus difficiles, mais c'est un petit garçon joyeux qui garde le sourire.»

Et que réserve l'avenir à Félix? «Je veux devenir concepteur de jeux vidéo», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer